Nouveau record du monde de transmission optique à 38,4 Tbits

24 juin 2015 à 09h25
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h38 -

Les débits annoncés via fibre optique explosent régulièrement les compteurs, la plupart du temps via des tests réalisés en laboratoire. Un nouveau record vient de tomber, et c'est en France, sur le réseau fibre optique d'Orange, et dans des conditions réeLa fibre optique autorise des débits presque ‘sans limites’, avec de nombreux tests effectués depuis plusieurs années, avec le plus souvent de la fibre multicore. Pour la première fois, ce sont 38,4 Tbit/s sur 32 canaux qui ont été transportés sur les 762 km de la liaison Lyon-Marseille-Lyon du réseau d'Orange. D'autres records faisaient déjà état de transmissions encore plus importantes, comme nous l'avions déjà relayé en 2011, ou plus récemment en 2014.

Cependant, il est toujours difficile de comparer ces chiffres, avec des notions de fibres optiques utilisées qui désignent parfois des technologies assez différentes, et des records obtenus le plus souvent en environnement contrôlé. En 2012, des sociétés japonaises avaient déjà annoncées du 1 PetaBit/s (soit 1000 Terabit/s), et encore fin 2013 ce sont les 818 Tbit/s qui avaient été atteints sur une distance de 450 km...

Des performances en situation réelle
Tout l'intérêt de cette transmission multi-térabit grandeur nature vient du fait qu'elle a eu lieu sur l'infrastructure de fibre optique déjà existante du réseau opérationnel d'Orange, sur une période de plusieurs semaines au mois de mai. Si la capacité globale de données transportées, 38,4 Tbit/s, est assez impressionnante, c'est aussi en termes de distance de transmission (762 km), que ce nouveau record mérite notre attention.

Amplificateur de signal optique hybride Raman/EDFA

Pour Orange Labs, l'objectif était de démontrer que son infrastructure fibre opérationnelle pouvait transporter des débits de données de plusieurs dizaines de Tbit/s sur des distances de plusieurs centaines de kilomètres. Le test s'est appuyé sur des équipements des sociétés Ekinops et Keopsys SA (basées à Lannion), qui ont fourni des amplificateurs optiques hybrides Raman/Erbium de nouvelle génération le long de la liaison Lyon-Marseille-Lyon. Un travail réalisé en collaboration avec Orange Labs, aussi basé à Lannion (22).

Avec un France supposée être intégralement en THD d’ici 2030 et un besoin grandissant de débits internet conséquents (vidéo UHD, objets connectés…), cette association de leurs savoir-faire a permis de fournir une technologie innovante, à faible coût et à haut rendement énergétique, pour la modernisation des réseaux historiques de fibres optiques.