Fibre optique : où en sera Free dans cinq ans ?

free-fibre-reseaux-190320
7 mai 2019 à 14h27
- Mis à jour le 7 mai 2019 à 14h37 -

Le groupe Iliad a dévoilé aujourd'hui son plan stratégique sur 5 ans. La fibre optique y jouera un rôle central.

Plus d'un million d'abonnés Freebox en fibre, plus de 10 millions de foyers éligibles, mais combien dans cinq ans ? Iliad, maison-mère de l'opérateur, a détaillé aujourd'hui ses ambitions sur cette technologie très haut débit, l'un des piliers de son plan stratégique Odyssée 2024 avec le mobile en 4G et 5G.

Freebox fibre  : 4 fois plus d'abonnés dans cinq ans

Avec 1,14 million d'abonnés Freebox fibre jusqu'au domicile et plus de 10 millions de foyers éligibles, Free revendique le statut de "1er opérateur alternatif" sur cette technologie en France. C'est-à-dire derrière Orange, indéboulonnable, mais devant Bouygues Telecom et SFR. L'ambition est de quadrupler ce chiffre en cinq ans : le plan Odyssée 2024 table en effet sur 4,5 millions d'abonnés en fibre optique.

La fibre Free sur tout le territoire en 2024

Pour assurer cette progression, l'opérateur compte notamment sur l'accélération des déploiements en cours, précise-t-il dans son plan. Ce qui lui permettrait de viser "environ 30 millions de prises raccordables" d'ici cinq ans, le pays en comptant quelque 36 millions au total.

Free vise ainsi une "présence sur l'intégralité du territoire", y compris en zone rurale, sur les réseaux d'initiative publique. Sur ces secteurs peu denses où le déploiement de la fibre commence à monter en puissance, la marque commence tout juste à commercialiser ses abonnements Internet en fibre optique, pour l'instant dans le le Nord-Pas-de-Calais, l'Aisne, le Doubs ou encore sur Vannes Agglo.

La fibre Free arrive en zone rurale

A lire sur le même sujet : Quand aurai-je la fibre chez Free ?

Fibre : Free mise sur "les meilleurs débits"

C'est grâce à cette technologie que l'opérateur entend repartir de l'avant, après une année marquée, pour la première fois, par une baisse du nombre d'abonnés. Free entend notamment convaincre les internautes de choisir ses offres en mettant en avant "la meilleure qualité de service", mais aussi les "meilleurs débits", mesures du baromètre nPerf 2018 à l'appui. 

Sur le plan commercial, la marque d'Iliad affiche en tout cas les débits théoriques les plus élevés parmi les principaux FAI : jusqu'à 1 Gb/s en réception et 600 Mb/s en émission, et ce dès l'entrée de gamme sur la Freebox Mini 4K. Voire jusqu'à 8 Gb/s sur la Freebox Delta via la technologie Fibre 10G. Reste à savoir si cette générosité permettra à l'opérateur de redresser la barre et atteindre ses objectifs, face à des concurrents bien décidés, eux aussi, à mettre le paquet sur la fibre.