Les lignes EDF au secours de la fibre optique ?

7 juillet 2008 à 18h09
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h51 -

Et si la fibre transitait par les airs pour ne pas être pénalisée par le coût des travaux d'enfouissement?De la fibre optique dans les airs ? Allons allons, un peu de sérieux me direz-vous ! Et bien justement. Le très haut débit aérien existe déjà. On appelle cela le FTTA (Fiber Throught The Air) et des expérimentations sont déjà en cours.

Mais dans le cas présent, la question n'est pas tant liée au type de technologie mais au mode de déploiement pour accélérer et niveller la couverture FTTH en France. Certains acteurs du secteur des télécoms réfléchissent depuis plusieurs années aux moyens de régler le problème du coût de de la pose de fibre optique.

La fibre mobilise en effet des investissements très importants à cause des travaux de voirie (creusement de tranchées, pose des fourreaux, remblayage...). Sans parler des délais pour couvrir quelques dizaines de kilomètres...

Alors pourquoi ne pas tout simplement utiliser un réseau déjà existant et couvrant chaque maison de France et de Navarre ? La société Acome, fabriquant français de fibre optique, propose justement un système pour coupler des fourreaux de fibre optique avec des lignes EDF.

Cette solution n'a certes pas d'intérêt dans les zones urbaines denses puisque les réseaux sont déjà développés et que les réseaux EDF sont de toute façon enterrés. Mais qu'en est-il des zones rurales ? L'avantage du réseau électrique est incontestablement sa forte capillarité. L'idée d'Acome est de tirer la fibre optique sur les lignes électriques, et amener à moindre coût le très haut débit jusqu'au domicile des abonnés, quelle que soit leur localisation à partir du moment où ils sont à proximité du réseau EDF.