La FIRIP publie son troisième observatoire des RIP

16 avril 2015 à 12h13
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h38 -

Pour la 3ème année consécutive, la Fédération des Industriels des Réseaux d'Initiative Publique et l'IDATE présentent un bilan économique sur le développement de la filière des entreprises impliquées dans les Réseaux d'Initiatives Publiques (RIP).L'Observatoire de la FIRIP sur le développement économique des Réseaux d'Initiatives Publiques confirme la rapide progression de ce marché du déploiement numérique, tant en termes d'emplois que de chiffre d'affaires. Cet observatoire a été réalisé, en collaboration avec la Caisse des Dépôts et l'institut IDATE), à l'aide des données fournies par 82 entreprises réparties dans une douzaine de catégories.Il a été présenté durant le Colloque de la FIRIP qui se déroule ce jeudi 16 avril 2015.

Ce panel regroupait des cabinets de conseil et bureaux d’études, des équipementiers télécoms, des fournisseurs de câbles en fibre optique, des opérateurs de services clients effectifs ou potentiels des RIP...
Ces sociétés représentent au total environ 60 000 salariés pour un chiffre d'affaires global 2014 supérieur à 7 milliards d'euros (activités sur les RIP et autres) !

Les Réseaux d'Initiatives Publiques : l'acteur majeur pour une France en THD d'ici 2020
Pour réduire la fracture numérique qui touche les zones moins denses du territoire, les RIP ont un rôle essentiel, ayant permis de parfaire la couverture des territoires en activant plus de 938 000 prises DSL, en couvrant plus de 9 000 communes en Wifi ou Wimax et en permettant à 18 000 usagers d’accéder à Internet via des solutions satellitaires.
Pour la partie Très Haut Débit, il faut savoir que les prises FttH publiques représentent 15% des prises déployées en France. Près de 5 500 communes sont traversées par la fibre optique d’un RIP, dont 3 400 ne bénéficiant pas à ce jour des offres de gros CELAN d’Orange. Enfin, 55% des RIP étudiés comptent plus de 10 opérateurs commercialisant des services à l’usager final.

En 2 ans, la FIRIP est passé de 30 adhérents à plus de 130 !

Plus de 30% de création d'emplois en plus en 2014
De 2680 emplois en 2012, puis près 3960 en 2013, ce sont 5 130 emplois directs équivalents temps plein qui ont été mobilisés en 2014 par l'ensemble des entreprises impliquées dans des RIP. Les prévisions de la FIRIP font état de près de 7000 emplois sur l'année 2015...
Tous ces emplois correspondent à des qualifications élevées et nécessitent de continuer à adapter la formation pour répondre aux besoins des entreprises impliquées dans les RIP. Selon le cabinet Mc Kinsey, la filière du Numérique générera au total près de 700 000 emplois d’ici à 2020, un enjeu majeur pour lutter contre le chômage.

Les RIP, pourvoyeurs de plus de 5100 emplois en 2014

Un chiffre d'affaires de la filière en nette hausse
Avec une croissance forte, le chiffres d'affaires lié à ce secteur est lui aussi en nette progression, à 1,265 milliards d'euros sur 2014, avec une progression sur 4 ans de plus de 170%. La tendance devrait se confirmer selon la FIRIP, au moins jusqu'en 2017 et 89% des entreprises envisagent une croissance du chiffre d’affaires RIP pour les 3 années à venir.
Pour 2015, les prévisions font état d'un CA à 1,5 milliards d'euros ! La FIRIP note également que 50% des entreprises du secteurs ont plus de 6 ans d'existence, mais que 22% d'entre-elles ont moins de trois ans.

Un secteur des RIP attaractif mais compétitif

La France en route vers le THD... en mode bridé ?
Depuis 2004 et la loi sur la confiance dans l’économie numérique, une impulsion forte a été donnée aux collectivités territoriales, à travers l’article L1425-1 du CGCT, afin de s’impliquer massivement dans l’aménagement numérique de leur territoire. Sans attendre le lancement du Plan France Très Haut Débit, de nombreuses collectivités se sont ainsi engagées dans des projets de Réseaux de communication électronique d’Initiative Publique (RIP).
Si la FIRIP se réjouit de la dynamique actuelle des RIP, avec des perspectives positives du fait de l'évolution du marché vers le THD et de la prise de conscience de la nécessité d'adapter les réseaux à l'augmentation des débits (4G+/5G, objets connectés...), elle met également en garde contre des freins potentiels qui perdurent.

Une croissance continue du secteur des RIP

Ces blocages tiennent tout d'abord et majoritairement au grand flou qui règne depuis de trop nombreux mois autour de la réforme territoriale et aux restrictions budgétaires. Des atermoiements qui ralentissent ou gèlent certains investissements ou prises de décisions de budgets, au sein des conseils généraux et collectivités territoriales pour déployer des solutions Haut et Très Haut Débit dans les zones moins denses.
De même, le plan France THD, une excellente initiative pour accélérer le déploiement du THD et réduire la fracture numérique des zones rurales ou périurbaines, ne va pas assez vite, plombé lui aussi par des incertitudes politiques et une complexité administrative. D'ailleurs, Antoine Darodes, Directeur de la Mission France THD, reconnaissait aujourd'hui sur le colloque de la FIRIP que le programme était en retard...

La Fédération des Industriels des Réseaux d'Initiative Publique


La FIRIP a fêté le 6 décembre 2014 ses deux ans d'existence, regroupant désormais plus de 130 entreprise membres. Cette fédération fait suite à une initiative lancée par Etienne Dugas, Président du Groupe MARAIS et 5 autres acteurs du secteur (Altitude Infrastructure, Firalp/Sobeca, Nomotech, le groupe Scopelec et Sogetrel. Elle a pour objectif de favoriser le développement et la mise en place du très haut débit dans les collectivités locales, essentiellement à l'échelon départemental et dans les communautés d'agglomération. Elle représente des industriels de toute la filière - allant des opérateurs d'opérateur aux "génies-civilistes", en passant par les fournisseurs de câbles en fibre optique ou d'infrastructures. La FIRIP participe aux travaux de la Mission France très haut débit, elle est membre du Comité Stratégique de la Filière Numérique, et met en avant le formidable impact sur l’économie et l'emploi du déploiement de la Fibre optique.Vous pouvez trouver le précédent Observatoire en téléchargement ici.