Bilan sur le Plan France THD : 46,2% des foyers couverts en THD, 97 départements engagés...

11 avril 2016 à 15h00
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h35 -

Mardi 5 avril dernier, s'est déroulé la 7ème édition des Rencontres Parlementaires sur L'Economie Numérique et le colloque de l'AVICCA, avec à la clef un bilan d'étape sur l'avancement du plan France THD donné par Axelle Lemaire et Emmanuel Macron...

Pour ce septième rendez-vous stratégique des Rencontres Parlementaires sur l'économie numérique française, au cours duquel ont été abordés les sujets de la souveraineté numérique, de la sécurité des données ou de l'open data, ce fût surtout l'occasion de profiter d'un bilan sur le déploiement du THD en France. Un point d'étape essentiel d'Antoines Darodes sur le Plan France THD, pour un événement clôturé par l'intervention très attendue d'Axelle Lemaire. Quelques heures plus tard, au cours du colloque de l'AVICCA à Paris, cela a été au tour d'Emmanuel Macron de refaire un point plus précis sur l'avancée du Plan France Très Haut Débit. Une occasion en or pour mettre à jour notre bilan que nous avions publié le 19 mars dernier, suite aux Etats Généraux des RIP à Deauville

Plan France Très Haut Débit : bilan du 5 avril

Comme confirmé durant la première journée du TRIP AVICCA 2016 de printemps mardi 5 avril après-midi, l'Agence du Numérique a donné un bilan à fin mars 2016 de l'avancement du Plan France THD avec désormais :

  • 97 départements qui ont déposé un dossier de demande de subvention auprès du Plan France THD (sur 101 possibles, plus que 4), concernés par 84 projets.
  • 46,2% des locaux/foyers couverts en THD (avec un débit supérieur à 30 Mbit/s en réception).
  • Une accélération par un facteur 3 des décisions de financement de l'état depuis le début du 2nd semestre 2015.
  • 2,2 milliards d'euros engagés par l'état (sur plus de 3 milliards annoncés) et plus de 150 millions d'euros qui auront été décaissés à fin 2016.
Plan France THD en chiffres



Nouvelles fonctionnalités de l'Observatoire du THD

L'Agence du Numérique en a également profité pour annoncer que de nombreuses mesures supplémentaires, en étroite collaboration avec l'ARCEP, devraient voir le jour. Les équipes d'Antoine Darodes ont d'ores et déjà apporté des améliorations notables à la carte interactive de l'Observatoire du Très Haut Débit, avec désormais de nouveaux onglets qui permettent de suivre le déploiement des réseaux numériques partout en France. Que cela soit en zones d'initiative publique ou privée, on peut commencer à voir apparaître par des codes couleurs les délimitations des zones concernées ici par de la montée en débit, là par de la fibre optique.

Déploiement de la fibreSont également partiellement indiqués les projets de déploiement de la fibre optique par les opérateurs privés (menu FttH d'initiative privé pour Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom) et sur les RIP dans 12 à 18 mois en DSL en bleu ou Fibre en rouge (menu Déploiements engagés). Des filtres sur la gauche permettent aussi de voir la couverture actuelle selon les technologies : DSL (cuivre, ADSL et VDSL2), câble (FTTLA), fibre (FFTH)... Vous pouvez également consulter notre carte du déploiement de la fibre optique et vérifier si vous êtes éligibles au THD par la fibre ou le câble.

Des réseaux FTTH en plein déploiement sur plusieurs RIP

Parmi les nombreux Réseaux d'Initiative Publique qui profitent d'un déploiement de la fibre optique, on peut noter ainsi un nombre de prises FTTH cumulées pour les départements suivants :

  • Alsace : 10 000 en 2016, 70 000 en 2017 et 150 000 en 2018.
  • Auvergne : 65 000 en 2015, 92 000 en 2016, 100 000 en 2017.
  • Bretagne : 40 000 en 2016, 170 000 en 2017 et 230 000 en 2018.
  • Loire : 5 000 en 2015, 50 000 en 2016 et 105 000 en 2017.
  • Nord-Pas-de-Calais : 5 000 en 2016, 134 000 en 2017 et 240 000 en 2018.
  • Oise : 50 000 en 2015, 100 000 en 2016, 140 000 en 2017
46,2% de la population française éligible au THD



Appels à projets pour les zones blanches mobiles

Emmanuel Macron a rappelé durant son discours au TRIP de l'AVICCA, que ce sont pour le moment toujours 268 communes en zones blanches mobiles qui ont été identifiées et 800 Centre-bourgs, pour lesquels des appels d'offres ont été émis afin de rapidement assurer leur couverture mobile par au moins un opérateur. Durant le colloque de l'AVICCA, Laurent DEPOMMIER-COTTON (Directeur du département transition numérique de la CDC) a d'ailleurs rappelé que la Caisse des Dépôts travaillait avec un opérateur pour répondre à ces deux sujets majeurs. La CDC est aussi présente sur 36 RIP, avec près de 500 millions d'euros d'investissement cumulés déjà engagés, rappelant tout de même que d'ici deux à trois ans, tous les RIP auront désigné leurs partenaires techniques pour le déploiement du FTTH sur leurs territoires.

Emmanuel Macron annonce les progrès du Plan France THD



La question de la présence des OCEN sur les RIP toujours en attente de réponse

Que cela soit le matin durant les 7èmes Rencontres Parlementaires de l'économie numérique ou l'après-midi durant l'AVICCA avec un rappel cinglant de Patrick Vuitton, l'absence totale à ce jour sur les RIP du moindre opérateur d'envergure nationale, appelés OCEN , un message déjà évoqué par Patrick Chaize, Sénateur de l'Ain et Président de l'AVICCA, qui jugeait 'intolérable' ces absences.

Emmanuel MacronEmmanuel Macron a annoncé la mise en place de réunion avec les 4 opérateurs majeurs, afin de discuter et surtout d'avancer concrètement sur leur venue sur les territoires moins denses, sur des réseaux fibre optique ouverts et neutres déployés par d'autres opérateurs d'infrastructures. Malgré ces difficultés des RIP, Emmanuel Macron a rappelé durant le TRIP AVICCA que le taux d'adoption de la fibre est de 30% sur les RIP contre 20% en zones denses gérées par les opérateurs. Preuve d'une réelle appétence des citoyens jusqu'ici délaissés par les OCEN, avec des réseaux au mieux ADSL, mais avec des débits souvent catastrophiques.

97 départements engagés dans le Plan France THD


Comme le rappelait Corinne Erhel, Député des Côtes d'Armor,durant les 7èmes Rencontres Parlementaires de l'Economie Numérique, "les infrastructures numériques sont des éléments différenciant entre les territoires mais il faut les remplir". Nathalie Dirand (Direction du Développement de Covage), rappelait ainsi que Covage a déjà attiré 7 opérateurs sur ses RIP (mais toujours pas le moindre Orange, Free, Bouygues Telecom ou SFR !).

Axelle Lemaire