Free courtise ouvertement Alice... Et la dot ?

13 novembre 2007 à 18h55
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h55 -

"Si c'est à vendre, nous envisageons cette possibilité" a répondu une porte-parole d'Iliad à une interrogation sur l'attrait d'Alice pour Free.Les rumeurs continuent d'enfler au sujet d'un éventuel désengagement de Telecom Italia, qui avait beaucoup investi et dépensé en France pour faire de sa marque Alice un leader de marché. Le rachat de la filiale française de Tiscali avait notamment été négocié à 248,2 millions d'euros.

Alice progresse, mais beaucoup plus difficilement et lentement que prévu. Pire, elle continue de coûter de l'argent à sa maison-mère, qui semble de plus en plus encline à marier sa fille au premier venu. Mieux, la dot serait valorisée aux alentours de 680 millions d'euros selon UBS, soit, à quelques millions près, le prix de cette... licence 3G récemment refusée à Free.

Le prétendant n°1 a donc les poches pleines et serait un bon candidat au rachat du FAI. Free avait réalisé 123,9 millions d'euros de résultat net en 2006 pour 950 millions de chiffre d'affaires. Une bonne question de stratégie concernerait les modalités d'une éventuelle fusion, la stratégie des deux firmes étant très différente. Le coût d’acquisition marketing d’un abonné était, pour Free, aux alentours de 50€ au 1er semestre 2007 selon Freenews.

Les promotions extrêmement agressives d'Alice lui coûtent, elles, très cher : trois mois offerts, comme les promos actuelles les proposent, c'est déjà 90€ de revenus en moins sur un engagement de 12 mois. L'installation est gratuite pour l'abonné, mais pas pour Alice, qui doit payer ses techniciens et leurs déplacements. La nouvelle offre d'une heure de formation gratuite par abonné a un coût, comme le montrent les tarifs des formations du partenaire de Neuf, PC30. Et au vu du tollé qu'avait provoqué pour les opérateurs l'idée d'une gratuité éventuelle de leur hotline depuis leur fixe, on imagine que la gratuité réelle de celle d'Alice se traduit en grosses lettres rouges dans ses comptes.