Free profite de la guerre Orange/Vivendi

29 juillet 2008 à 19h14
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h51 -

Free détrône Orange en devenant le premier distributeur de bouquets payants de Canal+ et CanalSat.Au cours du premier semestre 2008, le groupe Canal+, filiale de Vivendi (aussi propriétaire de SFR), a recruté quelques 75000 nouveaux clients grâce à Free.

Les freenautes sont friands de bouquets payants et de chaînes optionnelles. Il faut dire que le fournisseur d'accès Free leur a récemment fait une proposition difficile à refuser ! Avec la promotion "Canal+ à un euro pendant un an", Free et Canal ont choisi une stratégie "gagant-gagnant". D'un côté, la filiale d'Iliad séduit l'internaute en complétant avantageusement l'offre Freebox ; et de l'autre, la filiale de Vivendi engrange des revenus tout en diminuant sa dépendance avec son nouveau concurrent Orange.

Guy Lafarge, directeur adjoint de Canal+, ne cache d'ailleurs pas les signes de rapprochement en précisant que "Free et Canal+ ont des intérêts convergents". En clair, les enemis de mes enemis sont mes amis ! Pour Maxime Lombardini, directeur général de Free, "cette opération a un prix [...] mais c'est un argument de vente face à Orange".

Bien que son statut de société soeur de SFR/Neuf aurait pu "gêner" le partenariat commercial avec Free, Canal+ n'hésite pourtant pas à miser sur l'image de Free pour exploiter le filon ADSL. En effet, les clients haut débit représentent désormais une part de plus en plus importante des nouveaux abonnements à Canal+/CanalSat. Le groupe audiovisuel en profite également pour répliquer à l'offensive d'Orange sur le football, de la télévision par satellite et du cinéma.