Nouvelle Freebox : Free veut la lancer au plus vite

nouvelle-freebox-fin-2019
27 septembre 2019 à 16h52
- Mis à jour le 30 septembre 2019 à 09h29 -

Free accélère le rythme. L'opérateur, qui a annoncé en mai dernier l'arrivée d'une nouvelle Freebox, espère la commercialiser avant la fin de l'année. Pour gagner du temps, il aurait fait appel à un sous-traitant. Il y a urgence car Free continue de perdre des abonnés.

L'arrivée d'une nouvelle Freebox se précise

Il y a un an, à l'occasion du lancement de la Freebox One et de la Freebox Delta, Xavier Niel, le patron d'Iliad avait révélé songer à développer une nouvelle Freebox moyenne gamme. "On a toujours une grosse et une petite génération, il faut que l'on prépare cette fois une génération différente de Freebox pour d'ici 1, 2 ou 3 ans", disait-il alors.

Visiblement, Free a décidé de passer la vitesse supérieure. Déjà, en juillet dernier, reprenant une information d'Android TV Rumors, nous vous annoncions l'arrivée d'une nouvelle Freebox pas chère pour la fin de l'année. Début septembre, à l'occasion de la présentation des résultats semestriels d'Iliad, Xavier Niel confirmait cette information devant la presse, disant espérer pouvoir lancer sa nouvelle Freebox à la fin de l'année.

Et voilà qu'on a appris hier de nouvelles informations témoignant de la volonté de Free d'aller vite. Des informations, annoncées sur Twittter sur le compte du très fiable Android  TV Rumors.

Un tweet qui colle parfaitement aux déclarations de Xavier Niel évoquant "une box qui ne coûte pas des fortunes à fabriquer". Selon Android TV Rumors, comme Free veut lancer rapidement sa nouvelle Freebox, ils n'ont pas le temps de la développer en interne en partant d'une feuille blanche. c'est pourquoi Free ferait appel à un sous-traitant. Et, comme la nouvelle Freebox doit être pas chère, elle n'intégrera pas le processeur Broadcom, trop onéreux, mais un Amlogic S905X2. C'est un processeur milieu de gamme. Lancé il y a un peu moins d'un  an, il équipe déjà d'autres box.

C'est la preuve, s'il en fallait une, que le nouvelle Freebox, dont le lancement serait prévue pour la fin de l'année, sera une box de milieu de gamme. Et, cette nouvelle Freebox ne devrait pas venir agrandir l'offre Internet de Free mais, elle pourrait plutôt remplacer la Mini 4K, commercialisée depuis 2015, et qui occupe déjà le segment du milieu de gamme chez Free.

Une Freebox milieu de gamme pour regagner des abonnés

En mai dernier, Xavier Niel affirmait son objectif de "retrouver un centre de gamme qui soit une offre accessible transparente qui fasse rêver". "C'est ce sur quoi on travaille en reprenant nos valeurs historiques et de la même manière être capable d'aller convaincre des abonnés tout en ayant une box qui ne coûte pas des fortunes à fabriquer". Les mots sont bien choisis et laisse assez peu de doutes sur la stratégie de Free. Xavier Niel veut une nouvelle Freebox pas chère pour partir à la reconquête des abonnés, les convaincre de revenir.

Lancées à la fin de l'année 2018, La Freebox Delta, très haut de gamme, et la Freebox One, haut de gamme, étaient déjà censées stopper l'hémorragie en arrêtant la perte des abonnés. Elles devaient inverser la tendance et permettre à Free de regagner des abonnés. Mais, l'une comme l'autre ont échoué dans leur mission. La Freebox Delta a été jugée trop chère et la Freebox One est passée inaperçue.

freebox-delta-ou-one

Car, en nombre d'abonnés, Free reste solidement installée sur la seconde marche du podium des fournisseurs d'accès à Internet, derrière Orange et devant SFR. Il est même numéro 1 en recrutements nets sur la fibre. Mais, entre le second trimestre 2018 et le second trimestre 2019, Free a perdu 0,8 de part de marché, soit 77.000 abonnés de perdus. Des quatre grands opérateurs, Free est le seul à connaître une baisse du nombre de ses abonnés sur cette période. On comprend mieux pourquoi, à la lecture de ses chiffres, Free veut accélérer le lancement de sa nouvelle Freebox.