Free : la VOD est libre, pas le code

16 novembre 2007 à 12h40
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h55 -

Depuis ce matin jusqu'à dimanche, la VOD, sur le canal 100, est gratuite pour tous les abonnés de Free. Le ton monte cependant entre Free et les défenseurs de la licence GPL, Free se montrant un peu cachottier.Vous n'avez pas encore vu Pirates des Caraïbes, Starship Troopers, Pretty Woman et autres Space Jam ? Vous avez une Freebox ?

VOD gratuite ce weekend
Si vous n'aviez rien à faire ce weekend, vous serez comblé à peu de frais ;) Free Home Vidéo sera accessible gratuitement du 16 au 18 Novembre : l'occasion de tester le service de VOD de Free sur le canal 100, un service qui coûte normalement 5,99€ par mois.

Si les serveurs encaissent correctement la ruée des freenautes, vous pourrez accéder à son catalogue de 50 films et de 100 épisodes de séries.

Si vous sautez le pas et décidez de vous abonner, vous ferez plaisir à Olivier Rosenfeld. D'après Silicon.fr, le directeur financier d'Iliad et Free avait déclaré à Reuters que le groupe oeuvrait pour relever le taux d'utilisation de la télévision payante, encore en dessous de 50%, en améliorant la facilité d'usage et la connaissance du service. L'usage des services payants tels que la VOD ou les bouquets d'IPTV a déjà rapporté 185,8 millions d'euros de revenus cette année. L'ARPU, ce revenu moyen par usager, est monté à 35,30 euros par mois hors TVA, soit 42,20 euros de dépenses par Freebox, TVA incluse.

Mésentente entre Free et la FSF
Si tout a l'air de bien se passer entre Free et ses fournisseurs de contenu, il n'en est pas de même entre Free et les défenseurs du logiciel libre... Ceux-ci lui reprochent... de ne pas fournir un certain contenu, en l'occurence le code utilisé dans le noyau de la Freebox. Pour se conformer aux termes de la licence GNU, Free est tenu de publier le code dont il s'est servi et qu'il a modifié pour son modem-routeur.

Il n'y aurait eu pour l'instant qu'un refus "mystérieux" malgré des injonctions répétées de la part des développeurs. Free considérerait en réalité qu'il ne fait que prêter un bien lui appartenant, les Freebox, et qu'il n'aurait par conséquent pas à rendre de compte à leur sujet, tout comme il n'est généralement pas de compte à rendre pour les logiciels de maintenance d'un NRA. Certains développeurs ne l'entendent naturellement pas de cette oreille... Si le commun des mortels ne sait pas ce qui se trouve dans un NRA et pour ainsi dire s'en moque, il est de notoriété publique qu'il y a du "libre" dans la Freebox et nombreux sont ceux qui voudraient savoir "quoi exactement".