Freebox Pop : la nouvelle star de Free ?

Xavier Niel présente la Freebox Pop
7 juillet 2020 à 18h04
- Mis à jour le 9 juillet 2020 à 13h46 -

ree a dévoilé ce matin sa Freebox V8 attendue depuis des mois. Une Freebox Pop bien pensée sans être révolutionnaire, mais qui permet à l'opérateur de renouer avec ses valeurs.

Free aurait voulu le lancer il y a deux mois mais c'est finalement ce 7 juillet qu'a été présentée le nouvel abonnement Freebox Pop. Au programme : des boîtiers ronds au format mini, un boost de débit, et une offre de contenus soignée avec de la Ligue 1 dedans. Le tout pour un tarif qui lorgne vers celui de l'offre historique Révolution, sans tout à fait l'égaler. Avec un prix de lancement de 29,99 euros par mois, la Freebox Pop n'en reste pas moins la nouvelle référence des offres Internet Free. Un abonnement plutôt bien calibré, et dont les nouveautés viennent aussi enrichir les autres Freebox, qui viennent d'être mises à jour.

Retour aux fondamentaux

La connectivité, les contenus, le prix : lors de sa keynote, Xavier Niel a pris le temps de rappeler les trois vertus cardinales des offres Internet commercialisées depuis 20 ans par Free. Histoire de mieux souligner le retour à ces valeurs que veut incarner sa nouvelle box, détaillée dans notre dossier spécial Freebox Pop. L'opérateur avait paru s'en éloigner ces dernières années, en particulier sur le plan tarifaire. Il s'applique avec cette Freebox V8 à remettre les pendules à l'heure.

freebox-pop-prix(1)

Pas tant sur le prix : le tarif historique de 29,99 euros par mois est réservé aux nouveaux abonnés Free, mais sera de 39,99 euros par mois pour les autres. En revanche, l'opérateur retrouve une partie de son ADN en proposant cette nouvelle offre Internet sans imposer un engagement de 12 mois. La possibilité de composer son offre comme on le souhaite est également bienvenue. On peut en effet ne commander que le serveur Pop (modem), ou l'accompagner, si on le souhaite du player Pop (décodeur) et/ou d'un répéteur Wi-Fi.

Enfin, Free avait réservé une surprise tarifaire supplémentaire, côté mobile cette fois. La souscription à la Freebox Pop permettra en effet de profiter du Forfait Free et sa 4G+ en illimité, à un prix défiant toute concurrence : 9,99 euros par mois. Comme d'habitude, sans engagement, et sans limite de durée, pour ne pas dire "à vie", comme s'est risqué à le préciser Xavier Niel ce matin. A 40 euros pendant un an puis 50 euros pour une offre Internet au goût (et besoins) du moment et un forfait data illimité, l'affaire semble d'emblée avantageuse financièrement.

Pas de doute, c'est une Freebox

Esthétiquement, on retrouve dans cette V8 ce qui fait le sel des offres de l'opérateur. Le format circulaire de la Freebox Pop apparaît plus en phase avec l'ère de l'enceinte connectée que les traditionnels parallélépipèdes évoquant l'époque du magnétoscope. Sans parler de la miniaturisation des équipements, qui se feront d'autant plus facilement oublier dans les salons. Pas plus de 16 cm de diamètre en effet pour le serveur Pop (ci-dessous), et même un format ultra compact pour le Player : 12 cm de diamètre pour 2,7 cm de haut.

Freebox Pop : le server dans un bureau

Source : photothèque Iliad

Débit : Free garde une longueur d'avance

Côté connexion, Free continue de creuser le sillon de l'ultra-rapidité avec, en réception, des débits théoriques allant jusqu'à 5 Gb/s partagés sur la Freebox Pop fibre, et en émission jusqu'à 700 Mb/s. Un chiffre bien supérieur à celui qu'affichent ses rivaux, dont les meilleures offres fibre ne dépassent pas 2 Gb/s. Notons toutefois que ce débit est plus que théorique puisqu'il agrège en réalité les capacités des trois ports fibre et un appoint de 0,5 Mb/s en Wi-Fi. Avec, tout de même, un port Ethernet 2,5 Gb/s adapté aux machines les plus récentes.

Malgré ces prédispositions au Très Haut Débit, l'opérateur a aussi pris soin de conserver une compatibilité ADSL / VDSL pour sa Freebox Pop, ce qui n'est pas le cas de toutes les box lancées ces derniers mois par ses concurrents.

Free a en outre souhaité mettre l'accent sur les connexions Wi-Fi, qui laissent 50% des utilisateurs insatisfaits selon lui. Mais il n'a pas trublionné jusqu'au bout en s'interdisant pour cette Freebox Pop la norme Wi-Fi 6, qu'il juge, comme Orange, pas assez mature. Le fournisseur préfère s'en tenir au Wi-Fi 5 présenté comme rapide, fiable et compatible avec tous les équipements. Le tout épaulé par un répéteur Wi-Fi créé par ses soins. Cet équipement se veut haut-de-gamme mais simple d'utilisation, pour faire un sort aux problèmes de connectivité en intérieur. Il est en outre équipé d'une LED de positionnement afin d'aider l'abonné à trouver le meilleur emplacement pour son répéteur.

Player Pop : petit mais costaud

Le troisième pilier historique des Freebox, ce sont les contenus, une mission confiée à un (grin)galet de 12 cm de diamètre, 2,6 cm d'épaisseur et 275 cm.

Freebox Pop : le player dans un salon

Source : photothèque Iliad

Des dimensions XS qui n'empêchent pas ce décodeur Pop de supporter la plupart des standards attendus par les esthètes de l'image et du son : 4K HDR avec Dolby Vision et la panoplie des standards audio Dolby sont de la partie. Dont le fameux Dolby Atmos qui se fait toujours attendre sur la rolls des Freebox, la Delta. Peut-être plus pour très longtemps, comme nous allons le voir ensuite.

De belles caractéristiques, mais pour regarder quoi ? Les quelques 220 chaînes du bouquet TV, d'abord, accessibles depuis une nouvelle interface Free by OQ, proche de ce que peut proposer Molotov. En option (non incluse dans l'abonnement Freebox Pop donc), les plate-formes des cadors de la SVOD comme Netflix ou Amazon Prime sont accessibles. Ou encore, tout autre service dont l'application se trouve dans le Google Play Store. Le Player Pop tourne en effet sous Android TV, et intègre naturellement une fonction Chromecast pour diffuser les contenus d'un téléphone, par exemple, sur l'écran de TV.

Et, ballon sur le gâteau : du foot. La Freebox Pop donnera en effet accès aux temps forts des 380 matches de Ligue 1 de la saison, ainsi qu'aux résumés d'après-match. Un contenu exclusif qui, plus que les caractéristiques techniques du décodeur TV, devrait permettre à la Freebox Pop de drainer de nombreux abonnés souhaitant suivre le championnat de France de foot à moindre coût.

Des bouts de Pop dans toutes les offres

Les abonnés Pop pourront ainsi suivre buts et temps forts depuis leur Freebox, mais ils ne seront pas les seuls. Free a en effet confirmé que tous ses clients Internet profiteraient de cette diffusion exclusive du service Free Ligue 1 Uber Eats. Qu'ils soient abonnés Freebox Crystal, Mini 4K, Revolution ou One (hors promotion type Vente Privée).

Et c'est aussi en cela que la Freebox Pop va jouer le rôle de locomotive : de nombreuses améliorations apportées par cette nouvelle box seront également accessibles aux clients des autres offres. La maison-mère Iliad énumère ces coups de pouce dans un communiqué. On y retrouve pêle-mêle :

  • Pour tous les abonnés Freebox : Accès aux contenus Free Ligue 1, application Freebox Connect pour le pilotage du Wi-Fi,  Multi-TV via le player Pop en option à 4,99 euros par mois
  • Pour les abonnés Freebox Delta : débit montant maximum porté à 700 Mb/s, nouvelle norme de sécurité Wi-Fi WPA 3, répéteur Wi-Fi Pop inclus sur demande, compatibilité Dolby Atmos "prochainement"
  • Pour les abonnés Mini 4K, Révolution et One : "amélioration du Wi-Fi grâce à une mise à jour logicielle qui optimise le débit, la portée et la stabilité de la connexion, ainsi que de la nouvelle norme de sécurité WPA3", répéteur Wi-Fi Pop disponible en option "dès la rentrée"

Freebox Delta : l'effet Pop

Par ailleurs, l'offre Freebox Delta profite du lancement de la Pop pour se faire plus séduisante, grâce à une remise mensuelle de 10 euros pendant 12 mois. Free commercialise désormais à destination des nouveaux clients son abonnement Internet haut-de-gamme à 39,99 euros par mois pendant un an, puis 49,99.

Freebox Delta : désormais avec Player Pop ou Free / Devialet

Surtout, l'opérateur donne désormais la possibilité de profiter de l'abonnement Delta avec le Player Pop inclus sans frais, au lieu de débourser 480 euros pour le Player Free Devialet. De quoi rendre bien plus économique cette offre ultra-complète : débit boosté jusqu'à 8 Gb/s en fibre ou via l'agrégation DSL/4G, Netflix, Amazon Prime, TV by Canal, Free Ligue 1 et le bouquet presse Cafeyn inclus. Toujours aussi complète mais bien plus accessible, la Freebox Delta pourrait bien s'offrir une deuxième jeunesse grâce à la Freebox Pop. Et, peut-être aussi, donner quelques regrets à ceux qui avaient acheté le Player Free Devialet pour en profiter...