La Freebox Révolution fête ses 9 ans : et maintenant ?

anniversaire-freebox-revolution
13 décembre 2019 à 16h27
- Mis à jour le 13 décembre 2019 à 16h35 -

Il y a 9  ans, l'opérateur Free lançait en grande pompe sa nouvelle offre Freebox Révolution et faisait trembler la concurrence. Qu'est-ce que la Freebox a révolutionné en 2010 et qu'en est-il aujourd'hui ?

Le 14 décembre 2010, Xavier Niel présentait la Freebox Révolution. Une étape importante pour Free car la Freebox Révolution a largement contribué à son développement commercial et est devenu un symbole permettant à l'opérateur de forger son image de trublion et d'innovateur.

Neuf ans après son lancement, la Freebox Révolution est toujours là. Un record de longévité pour une offre internet. Un record de longévité aussi pour un équipement qui a évolué aussi bien au plan logiciel et matériel qu'au niveau des services. A l'occasion du neuvième anniversaire de la Freebox Révolution, Ariase vous propose une rétrospective.

Ceci n'est pas une box, c'est une révolution

Dans le microcosme des fournisseurs d'accès français, il y a eu un avant et un après 14 décembre 2010. Si aujourd'hui, la Freebox Révolution est désormais perçue comme une box "comme une autre", le contexte était bien différent il y a un 9 ans. Qu'est-ce que la Freebox Révolution a changé à l'époque ?

"Jamais une box n'a proposé autant de services à un prix aussi bas" annonçait alors la direction de Free. De notre côté, nous estimions alors que la Freebox Révolution secouait le marché de l'internet. Pour la première fois, une offre internet grand public incluait ainsi les appels "illimités" vers les mobiles en France métropolitaine. Une révolution marketing qui a permis aux internautes de téléphoner sans compter et de réaliser de substantielles économies. Un bon moyen, au passage, pour Xavier Niel de réduire à néant la "valeur" d'une communication vers un portable, et de préparer son arrivée sur le marché de la téléphonie mobile un an après.

La Freebox Révolution s'est particulièrement distinguée sur le service de télévision. Xavier Niel avait visiblement à coeur de renouveler le "coup" du Triple Play qui avait propulsé Free sur le podium des opérateurs ADSL en France depuis le début des années 2000. En décembre 2010, la Freebox Révolution a cassé les codes en la matière avec l'intégration :

  • d'un lecteur CD/DVD/Blu-Ray dans le décodeur Freebox Player
  • d'un disque dur réseau d'une capacité de 250 Go (contre 40 Go en moyenne pour Orange et SFR en 2010)
  • d'une interface graphique 3D "moderne" à la fois rapide et fluide 
  • de services multimédias (navigateur web intégré, jeux vidéos, seedbox pour les téléchargements à distance....)
xavier Niel annonce la prix de la Freebox

 

Du côté matériel, la Freebox Révolution avait également marqué sa différence avec les autres opérateurs avec :

  • le processeur intel ATOM CE4100 1.2 Ghz
  • un switch Ethernet Gigabit (1000 Mb/s)
  • la manette de jeux incluse
  • le Wifi 802.11 "n" jusqu'à 450 Mb/s (puis Wifi 802.11 "ac" à partir de 2014)
  • les adaptateurs CPL Freeplugs inclus
  • puis le femtocell 3G pour améliorer la couverture mobile du logement

La Révolution est surtout une évolution du modèle de Free

En 2010, Free traverse une crise de croissance, avec  d'un côté des résiliations massives du côté d'Alice (racheté par Iliad), et de l'autre, un ralentissement des recrutements de nouveaux freenautes (concurrence plus dynamique et Freebox v5 vieillissante). Cette année-là, Iliad n'a recruté que 78 000 nouveaux clients alors qu'Orange en gagnait 274 000, SFR 443 000 et Bouygues Telecom presque 500 000 !

Free avait donc besoin d'un électro-choc et la Freebox Révolution a parfaitement joué son rôle. Au 31 mars 2011 - soit 3 mois après le lancement de nouvelle Freebox - Free enregistrait son meilleur trimestre depuis 4 ans. Commercialement, Free a réalisé un doublé gagnant. Non seulement, l'opérateur a consolidé ses positions sur son traditionnel segment de marché - des citadins jeunes et technophiles - mais il a gagné du terrain tous azimuts, y compris au près d'internautes abonnés depuis des années chez Orange ou SFR par exemple.

La Freebox Révolution a été en quelque sorte le point de départ du changement de stratégie de Free. Pour préparer son arrivée sur les marchés de la téléphonie mobile et de la fibre optique, l'opérateur doit évoluer et se préparer à financer de lourds investissements. Le symbole le plus visible de ce changement de politique de Free est le difficile renoncement au tarif unique de 29.99€ qui a fait la réputation de l'opérateur pendant des années.

Bien que le tarif facial de la Freebox Révolution soit toujours affiché à 29.99€, Free introduit la notion de "frais d'accès à la boucle locale" (5.99€) obligatoirement ajoutés aux abonnés situés en zone ADSL dégroupée. Une grande partie des freenautes équipés d'une Freebox Révolution paieront alors in fine une facture de 35.98€. Une communication publicitaire qui passe, d'ailleurs, mal chez l'association 60 millions de consommateurs. En 2016, Free enfonce d'ailleurs le clou avec une hausse de prix de la Freebox Révolution justifiée par l'ajout d’une cinquantaine de chaînes "premium" du bouquet Canalsat Panorama. La facture passe alors à 39.99€.

La TV By Canal incluse avec la Freebox Revolution

 

Confronté à une nouvelle période de ralentissement commercial en 2018, Free fait une nouvelle fois évoluer son modèle. Face à la guerre commerciale qui fait rage, l'opérateur change de stratégie marketing et imite ses concurrents en proposant une importante remise tarifaire sur l'offre Freebox Révolution (prix remisé de 19.99€) . Mais le revers de la médaille sera une nouvelle hausse de prix  puisque l'abonnement passe également à 44.99€ par mois au bout d'un an, et la mise en place d'une durée d'engagement contractuel de 12 mois. En l'espace de 8 ans, le prix de la Freebox Révolution sera ainsi passé de 35.98€ à 44.99€ soit une augmentation de 25%.

Que vaut la Freebox Révolution en 2019 ?

Au fil des années, la Freebox Révolution s'est enrichie de nouveaux services mais aussi de nouveaux composants matériels. Son tarif a certes augmenté mais l'offre est toujours restée le coeur de gamme de Free. Qu'en est-il en 2019 ? Avec l'arrivée des nouvelles Freebox One et Freebox Delta en décembre 2018, beaucoup ont imaginé que la Freebox Révolution allait prendre sa retraite. 

Pourtant, Free a choisi de la maintenir. Pourquoi ? Certains estiment que Free n'a pas eu vraiment le choix face au supposé échec commercial de ses nouvelles offres. D'autres évoquent tout simplement un maintien des ventes qui démontre un bon rapport "qualité prix" du forfait.

Du point de vue tarifaire, la Freebox Révolution est annoncée à 19.99€ par mois la première année. Un tarif compétitif qui la place parmi les offres internet "triple play" les moins chères aux côtés des Bbox Must, SFR Power et Livebox. Une fois la période promotionnelle achevée, la Freebox Révolution (44.99€) est certes plus chère que ses concurrentes, mais elle est également mieux disante en terme de services, notamment sur le bouquet TV.

En plus des chaînes Freebox TV, la Freebox Révolution permet ainsi de regarder toutes les chaînes du bouquet TV By Canal sur télévision, smartphone ou tablette. Citons notamment les chaînes Eurosport, National Geographic, Planète+, MTV, Warner Bros TV, Disney XD, Nickelodéon, Cartoon network, Série Club... 

Netflix disponible sur la Freebox Révolution

Et maintenant, que va faire Free ?

A court terme, Free devrait conserver sa bonne vieille Freebox Révolution. D'une part, elle reste une valeur sûre et d'autre part elle continue de s'enrichir. Le célèbre service de vidéo à la demande Netflix devrait d'ailleurs rapidement débarquer sur la Freebox Révolution puisqu'une rubrique "Netflix" est apparue très récemment dans le menu "Vidéos" du décodeur.

A plus long terme, il sera compliqué pour Free de gérer une multitude de box. Certains estiment même que la gamme des offres internet de Free manque de lisibilité depuis l'arrivée des Freebox One, Delta et Delta S.  Ainsi, il semble évident que la future Freebox V8, annoncée par Xavier Niel il y a quelques mois, sera l’occasion pour Free de revoir le positionnement de ses offres.

Selon notre confrère Frandroid, cette Freebox V8 devrait s'appuyer sur un chipset Amlogic S905X2. En extrapolant la future configuration et en se basant sur les spécificités techniques des box internet étrangères (EON Smart Box en Serbie et Master Box chez Cellcom TV) qui utilisent déjà ce type de composant, on pourrait imaginer un processeur Quad-core 1.8 GHz, un processeur graphique ARM Mali-G31 MP2, 2 Giga de mémoire RAM et 8 Giga de stockage. Compatible avec le système d'exploitation Android TV 9, la Freebox V8 se positionnerait ainsi sur le milieu de gamme. Reste à savoir si la Freebox V8 remplacera l'actuelle Freebox Mini 4K (déjà sous Android) ou si elle remplacera également la Freebox Révolution.

Compte tenu de l'histoire et de la valeur symbolique de la Freebox Révolution, pourquoi ne pas imaginer que Xavier Niel décide finalement de moderniser le matériel, modifier éventuellement le prix et les services du forfait, mais de garder le nom de la plus mythique offre internet que Free ait jamais commercialisée. Dans l'attente d'une réponse, souhaitons un joyeux anniversaire à la Freebox Révolution :-)