Le Gouvernement valide la fusion SFR Neuf

16 avril 2008 à 14h53
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h53 -

Une nouvelle étape dans la consolidation du secteur : Neuf Cegetel devient une filiale de l'opérateur télécom SFR.Le ministère de l’Economie et des Finances a donné son aval au rachat du groupe Neuf Cegetel par SFR (filiale de Vivendi). Quelle est la portée de cette décision et de la fusion SFR / Neuf ?

En donnant son feu vert, Christine Lagarde (Ministre de l'Economie) enlève une épine du pied de SFR. En effet, cette décision permet de sauter l'étape "Conseil de la Concurrence" et d'éviter ainsi une longue procédure (5 à 6 mois). Rappelons que le rachat de Tele2 France par SFR avait ainsi trainé en longueur...

Orange et Free, tous deux concurrents de SFR et Neuf, souhaitaient que la fusion soit étudiée en détail. Des craintes planant notamment sur le rapprochement entre le groupe Canal+ (Vivendi) et les diffuseurs de contenus que sont SFR et Neuf. Il semblerait que les garanties fournies par SFR aient suffisament convaincu le Gouvernement.

Au total, le groupe SFR (avec Neuf Cegetel) fait d'une pierre deux coups. D'une part, SFR se rapproche sensiblement du géant Orange. La nouvelle entité SFR/Neuf comptera 3,5 millions d'abonnés ADSL et plus de 18 millions de clients mobiles contre 7 et 23,5 millions de clients pour Orange. D'autre part, SFR en profite pour creuser l'écart avec Iliad-Free, uniquement présent sur le marché du haut débit avec 2,9 millions de freenautes.