La grande distribution ne se limite plus aux caddies

1 octobre 2008 à 13h01
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h50 -

Les géants de la grande distribution poursuivent leur incursion dans le secteur des télécoms et des contenus en ligne.Carrefour, Auchan, Leclerc... l'évocation de ces hypermarchés est souvent synonyme de centres commerciaux et de remplissage de chariots. Mais plus seulement ! Depuis des années, la grande distribution s'est lancée dans une stratégie ambitieuse de diversification de ses activités. Leurs objectifs ? Générer de nouveaux revenus mais également fidéliser leur clientèle.

Après les services financiers, les assurances et les voyages, voilà que les hypermarchés vendent également des forfaits de téléphonie et désormais de la vidéo à la demande. En mai 2006, Auchan s'est ainsi associé à SFR pour devenir opérateur virtuel (MVNO) et distribuer ses propres abonnements sous la marque A-Mobile. Un pari osé dans un marché verrouillé par Orange, SFR et Bouygues. Mais un pari qui paye. Plus de deux ans après, Auchan Télécom a conquis près de 500 000 clients grâce à ses forfaits bloqués, prépayés et désormais mensuels (offre HyperClair).

Tout comme Darty, Auchan pourrait par ailleurs être tenté de proposer une offre ADSL Triple Play. Auchan Télécom réfléchirait actuellement à l'opportunité de sortir une Auchan Box. Interviewé par le magazine Mobile Business, Vincent Arnault (directeur général d'Auchan Télécom), reconnaît que "la mise en oeuvre n'est pas simple, le marché reste étroit". Il est vrai que les 15 millions d'abonnés ADSL ne pèsent pas lourds face au 60 millions de mobiles en France.

Mais la tentation pourrait être la plus forte, surtout si l'on considère qu'une Auchan Box serait l'occasion d'associer certains services directement en ligne comme par exemple la vente à distance, les photos numériques ou encore les promotions exclusives... Bref, les hypermarchés pourraient utiliser leur Box comme levier commercial. Une stratégie que l'on pourrait finalement comparer à celle d'Orange, SFR et Bouygues qui désirent fidéliser leurs abonnés grâce à la convergence fixe/mobile.

A l'instar de Leclerc, Carrefour vend également ses propres forfaits de téléphonie mais ne semble pas (encore ?) préparer une éventuelle Box. Ce qui n'empêche pas Carrefour de s'intéresser tout de même aux internautes. Après les cassettes VHS et les DVD, les consommateurs s'orientent de plus en plus vers la VoD. Pour s'adapter à cette nouvelle demande, Carrefour lancera donc demain son propre service de vidéo à la demande. L'enseigne s'est donc associée au spécialiste du secteur, Glowria, pour proposer un catalogue de 6000 titres tous genres confondus, à partir de 0,99€ la vidéo louée.