Canal+ / BeIN Sports : le match vire à la bataille rangée

17 mars 2014 à 11h44
- Mis à jour le 30 janvier 2019 à 10h25 -

Rien ne va plus ! Canal+ tâcle BeIN sports devant le tribunal de Nanterre tandis que BeIN sports contre-attaque la filiale de vivendi sur le terrain des droits TV.Le moins que l'on puisse dire c'est que les relations entre les chaînes Canal+ et BeIN Sports ne risquent pas de se réchauffer. Après une première offensive engagée devant le Tribunal de Paris en juillet 2013, Canal+ demande réparation au tribunal de Nanterre et plaide pour que BeIN Sports soit condamné à 293 millions d'euros de dommages et intérêts pour "concurrence déloyale".

Pourquoi Canal demande-t-elle près de 300 millions ? La filiale de Vivendi estime que les investissements de la chaîne qatari (plusieurs centaines de millions d'euros en droits TV) ne correspondent en aucune manière aux revenus que BeIN Sports tire de ses abonnements. Traduction : le prix du bouquet beIN Sports (11€) ne refléterait pas les coûts effectivement supportés. Selon Canal, BeIN Sports devrait être facturé autour de 30€/mois avec une base de 2 millions d'abonnés.

La chaîne cryptée estime que cette supposée "concurrence déloyale" lui aurait porter un préjudice estimé à 262 millions d'euros, correspondant à plus de 100 000 résiliations Canal Plus et à pratiquement autant d'abonnements manqués.

Depuis plusieurs années, Canal+ est sous pression. Son bouquet de 6 chaînes est facturé 39.90€ (24.90€ en promotion la 1ère année) contre seulement 11€ pour BeIN Sports dont l'abonnement est par ailleurs sans engagement.

Parallèlement, Canal est de plus en plus concurrencé par la TV par ADSL des fournisseurs d'accès d'une part (bouquet OCS par exemple), et par l'enrichissement de la TNT gratuite d'autre part (la chaîne L'Equipe 21 est gratuitement disponible en HD depuis décembre 2012). Enfin, n'oublions pas les menaces déjà à l'horizon comme le probable débarquement de Netflix en septembre prochain.

Bataille entre Canal+ et BeIN sports
L'appétit insatiable de BeIN sports

A l'image du budget injecté au PSG (club possédé par le même actionnaire), l'argent coule à flot dès qu'il s'agit pour BeIN sports d'acheter les stratégiques droits de diffusion TV. Pour attirer les abonnés, BeIN Sports mise simultanément sur des têtes d'affiche telles que les grandes compétitions de football, mais également sur des sports qui séduisent de plus en plus comme le handball.

Hasard de calendrier (ou pas !), BeIN sports semble en tout cas faire un pied de nez à Canal en s'offrant coup sur coup les droits TV de la Coupe du Monde de football, et l'exclusivité sur le championnat français de Handball.

Alors que BeIN Sports et Canal+ étaient en lice pour racheter une partie des droits TV possédés par TF1, la chaîne quatari a finalement remporté la mise en signant un chèque de 50 millions d'euros pour diffuser 36 matchs en exclusivité, ainsi que 36 autres rencontres en doublon avec TF1. De quoi s'offrir une belle campagne de publicité et recruter massivement les fans de ballon rond.

Quant au handball, la fédération française a réussi à faire monter les enchères en jouant sur la concurrence. BeIN Sports s'empare ainsi des droits pour une somme estimée à 4 millions d'euros par an contre 1.2 million jusqu'à présent payés par Canal. BeIN Sports surenchérit systématiquement pour renforcer sa grille de programmation et obliger Canal+ à suivre. En début d'année, Canal a ainsi déboursé 70 millions d'euros supplémentaires pour préserver ses droits TV menacés par la Ligue de Rugby...