MWC 2015 Huawei : le géant des télécoms en route vers la 5G

3 mars 2015 à 21h33
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h38 -

Huawei a encore une fois frappé très fort, non pas seulement au niveau des matériels présentés sur le salon (montres et bracelets connectés, photophone ou encore tablette), mais surtout par des annonces technologiques montrant toutes ses ambitions...C'est par le biais de son CEO, Ken Hu, que Huawei a notamment détaillé sa vision sur la technologie mobile de cinquième génération (5G), déjà en cours de test, qui deviendra l'infrastructure essentielle dans un monde ultra-connecté à partir de 2020. Un salon comme le Mobile World Congress est fait pour rêver et pour toucher du doigt les technologies qui constitueront notre futur, non seulement proche, mais aussi le plus éloigné... Même la commission européenne y a été de ses annonces sur son investissement dans la 5G, pour ne pas refaire les mêmes erreurs que sur le déploiement de la 4G, très en retard sur le Vieux Continent par rapport à l'Amérique du Nord et surtout à l'Asie.

La 5G, l'Eldorado numérique... au mieux, en 2020 !
Mais concrètement, alors que la 4G n'est encore déployée que pour 50 à 72% de la population selon les opérateurs, et que la 4G+ commence seulement à être commercialisée dans quelques grandes métropoles, que va vous apporter la 5G ? Le plus évident sera bien entendu les bandes-passantes, puisque la 5G devrait proposer des débits allant jusqu'à 10 Gbit/s, soit plus de 30 fois de plus que la meilleure 4G actuelle. A titre d'exemple, le téléchargement d'un film de 8Go en haute définition demande plus d'une heure en 3G, sept minutes en 4G et serait de seulement six secondes en 5G.
Un autre point important de la 5G, viendra de la latence, estimée à une milliseconde, ce qui permettra des usages en temps réel très pointus, que cela soit sur le les véhicules à pilotage automatique, les applications industrielles ou de télémédecines, qui exigent une latence infiniment faible.

La 5G au cœur du futur de l'Internet de demain

En attendant la 5G, voici la 4,5 G !
Huawei a également présenté sa stratégie commerciale 4,5G, aussi appelé LTE-M, attendue pour 2016, une technologie hybride qui consiste à utiliser certaines innovations de la 5G sur les réseaux 4G actuels. Cette technologie devrait permettre d'atteindre des débits allant jusqu'à 1 Gbit/s, avec une latence là encore très faible (10 ms), et jusqu'à 100 000 connexions par récepteurs LTE-M (soit 100 fois plus que les technologies actuelles). Cela devrait donc minimiser la saturation des réseaux mobiles quand beaucoup de gens les utilisent, et permettre surtout de suivre le mouvement de l'explosion des objets connectés qui s'annonce.
Ce sont 30 milliards de connexion mobiles qui sont attendues d'ici 2020 : 8 milliards de personnes vers d''autres personnes, 6 milliards de machines vers des machines et 16 milliards de personnes vers des machines.

Le Huawei TalkBand B2 sera compatible LTE-M

Mirror Sys : le mur vivant selon Huawei
Huawei a également présenté son prototype de Mirror Sys, un véritable mur vivant connecté, pour recréer un environnement immersif en ultra-ultra-haute-définition. Le premier prototype de Mirror Sys se compose d'un système connecté de vidéo 8K de 220 pouces (plus de 5 mètres de diagonale !), avec un angle de vision de 110 degrés, et un champ sonore de 22.2 avec une latence imperceptible.

Alors que la retransmission de la coupe du monde de football 2014 en 4K nécessitait déjà une bande-passante de 80 à 100 Mbit/s, ce genre de flux vidéo 8K (7680 × 4320 pixels) nécessitera au moins 500 Mbit/s de débit. Bref, inutile de dire que seule la fibre optique permet actuellement de telle débits, même si à terme, la 5G et certaines technologies comme le XG-Fast devraient aussi les autoriser.

MWC 2015 Huawei : Mirror Sys, pour une immersion totale à distance