Le navire câblier Chamarel en feu au large de l'Afrique

13 août 2012 à 14h02
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h43 -

Le 8 août dernier, un violent incendie s'est déclaré à bord du Chamarel, un navire câblier appartenant à France Télécom Marine.L'incident s'est déroulé au large de la Namibie alors que le Chamarel revenait d'une mission de maintenance sur le câble Sat3-Safe.

Fort heureusement, aucun des 56 membres d'équipage du Chamarel n'a été blessé. Après avoir lutté en vain contre l'incendie, l'équipage a été contraint d'abandonner le navire avant d'être secouru par un bateau de pêche namibien.

Dans son communiqué de presse, Orange évoque un incident majeur. Comme le montre cette photographie exclusive, l'incendie a ravagé la passerelle ainsi que tout le pont central du Chamarel . Seulement une partie des ponts avant et arrière semble avoir été épargnée. L'intégrité de la coque ne serait néanmoins pas remise en cause.

Le navire câblier Chamarel est en feu au large de la Namibie

Orange précise que "l'origine de l’incendie n’a pas encore été établie et une enquête approfondie sera menée dès que le navire aura été ramené au port".

Construit en 1974 et long de 135 mètres, le Chamarel est le navire qui a notamment déployé les câbles sous-marins ACE et LION qui relient l'Europe à l'Afrique de l'Ouest, ainsi qu'à Madagascar, la Réunion et l'île Maurice.

Stratégiques et indispensables, ces liaisons internationales de fibres optiques constituent l'épine dorsale d'Internet et sécurisent les communications entre les pays.

Au vu des importants dégâts causés par l'incendie, il semble que le Chamarel ne pourra pas assumer les missions de maintenance des câbles de l'hémisphère Sud pendant une longue période.

Reste désormais à savoir quelles mesures seront prises par France Télécom Marine, et les consortiums gérant les différents câbles (SAFE, ACE, LION...), pour garantir la présence d'un câblier dans l'hémisphère sud. D'autres navires comme le Léon Thévenin basé à Brest ou le Raymond Croze basé à La Seyne-sur-Mer appareilleront-ils prochainement pour relayer le Chamarel ?