L'avenir doré de la TV par IP

13 juillet 2007 à 16h47
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h57 -

La télévision par IP est un secteur porteur. Une étude valorise ce marché à plus de 26 milliards de Dollars en 2011.Vous êtes abonné à une offre Triple Play incluant la télévision ? Vous faites alors partie d'une minorité chanceuse qui grossit de jour en jour.

La montée en puissance des offres multiservices, la "gratuité" du bouquet de chaînes basiques et l'intérêt affiché pour la vidéo à la demande incitent les abonnés à se tourner vers les fournisseurs d'accès (notamment ADSL) qui proposent la TV par IP.

Une étude du cabinet iSupply évalue que les revenus de l'IPTV, hors publicité et services complémentaires à la télévision, devraient atteindre 26,3 milliards de dollars en 2011 contre 779,2 millions en 2006. Une véritable aubaine financière pour les FAI, mais aussi pour les producteurs de contenus et les annonceurs qui disposent d'un nouveau créneau pour séduire les consommateurs.

La TV par IP n'a pas encore dévoilé toutes ses possibilités. Aujourd'hui, elle se limite à un bouquet gratuit de chaînes, à un support de diffusion pour la vidéo à la demande et quelques chaînes optionnelles. Demain néanmoins, l'IPTV devrait considérablement évoluer. Une nouvelle génération de services se greffera à l'IPTV pour enrichir davantage le média TV grâce à la puissance du Web.

En plus de la Haute Définition et de l'enregistrement numérique, les utilisateurs pourront personnaliser au maximum leur télévision. Le secteur a déjà commencé sa mutation. Orange et Club Internet proposent différents modes de consommation de la VoD (en direct, par abonnement, ou en Catch up TV). De son côté, Free mise sur son service de Tv Perso, tandis que Neuf prépare un MediaCenter évolué pour simplifier l'accès aux contenus numériques.