Videofutur lance une offre de fibre optique avec SVOD incluse

23 septembre 2015 à 17h37
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h37 -

Videofutur, le spécialiste de la vidéo et de la TV par Internet, lance sa propre offre Internet très haut débit 'tout compris' sur les réseaux FTTH déployés par Covage.

Jusqu'à présent, videofutur se contentait de fournir un service de télévision sur IP et un décodeur aux fournisseurs d'accès, comme Alsatis et Ozone par exemple, ou encore directement aux internautes Mais ça c'était avant. Désormais la filiale du groupe Netgem - fabriquant de décodeurs IPTV - va plus loin et devient fournisseur d'accès à Internet en commercialisant un forfait "Triple Play" sur les réseaux d’initiative publique (RIP) déployés par l'opérateur neutre Covage.

L'offre La Fibre videofutur en détails

Pour 39.90€ par mois, l'abonnement LA FIBRE videofutur réunit un accès Internet, un service de téléphonie, la télévision et une offre de vidéo à la demande incluse. On retrouve donc :

  • une connexion FTTH avec un débit symétrique jusqu'à 200 Mbit/s
  • les appels inclus vers les fixes et les mobiles en France
  • un bouquet TV de 60 chaînes dont la TNT, des chaînes locales et internationales , Disney Channel, Equidia et Paramount Channel.
  • plus de 1000 films en illimité partiellement renouvelés chaque mois


La Fibre videofutur

En complément du cinéma illimité, Vidéofutur propose également de choisir des programmes à la carte parmi un catalogue de 10 000 films et épisodes de série en haute définition (à la location ou en achat définitif).

Pour la partie TV, Videofutur s'appuie bien entendu sur sa propre expertise et sur son offre LA BOX Videofutur lancée en octobre 2013. Pour l'accès à Internet, Videofutur a signé un partenariat avec le fournisseur d'accès Alsatis, spécialisé dans les accès Internet en zones mal couvertes (radio et satellite) et sur les réseaux d’initiative publique (fibre optique).

Le décodeur Netgem / Videofutur

En plus du modem FTTH, les abonnés recevront le décodeur Netgem 7700 que nous avions testé en novembre 2014. Cette "mini box" permettra aux abonnés d'accéder à l'ensemble de l'univers TV de videofutur. Le fournisseur a d'ailleurs développé une toute nouvelle interface pour améliorer encore davantage l'expérience utilisateur quel que soit l'écran (TV, ordinateur, tablette, mobile).

La Fibre Videofutur face à ses concurrents

Que vaut la Fibre Videofutur face à la concurrence ? Avec un tarif tout compris de 40€/mois comprenant un débit symétrique de 200 Mbit/s, les appels vers les mobiles et un service de SVOD, Videofutur propose clairement une offre agressive.

A titre de comparaison, l'offre Fibre d'Alsatis revient à 49.90€/mois avec la téléphonie et la Box de Videofutur, soit un écart de 10€. Le constat est identique avec K-net qui aligne une offre Triple Play à 44.99€ sans la vidéo à la demande incluse.

Bien que les opérateurs nationaux ne soient pas encore véritablement présents sur les RIP, l'offre de Videofutur supporterait encore assez bien la concurrence. Quelques bémols tout de même : Orange, ou encore SFR se distingueront sur plusieurs points :

  • l'offre TV plus riche et plus diversifiée (BeIN Sport, Canal+, bouquets à la carte...)
  • le débit (1 Gbit/s en réception)
  • la notoriété et la force de frappe commerciale (promotions)
  • le Quadruple Play (association d'un forfait mobile 4G à l'offre FTTH)



Dans quelles villes La Fibre Videofutur sera-t-elle disponible ?

Videofutur commercialisera son offre La fibre le 1er octobre prochain dans les les zones déjà opérées par Alsatis sur les réseaux d'initiative publique de Covage en région parisienne, et dans le Nord :

  • Seine Essonne Très Haut Débit dans les villes de Corbeil-Essonnes, Etiolles, Le Coudray-Montceaux, et Soisy-sur-Seine.
  • Dunkerque Grand Littoral Network (SIVU) dans les communes de Coudekerque-Branche, Saint-Pol-sur-Mer, Cappelle-La-Grande, et Fort-Mardyck.
  • Sem@for77 et sem@fibre77 à Bailly-Romainvilliers, Cesson, Vert-Saint-Denis, Chevry Cossigny.


La FIBRE Videofutur sera disponible à terme sur d'autres réseaux d'initiative. Videofutur cherchera-t-il par exemple à concurrencer les fournisseurs d'accès Wibox et K-net sur les réseaux des départements de l'Ain (SIEA), du Morbihan (Vannes Agglo) ou encore de Moselle (Resoptic) ? On peut également penser que Videofutur voudra se mesurer à l'offre de Coriolis et de Canal+ disponible en Normandie sur les réseaux de l'aménageur numérique Tutor. Enfin, Videofutur a annoncé sur Twitter qu'il serait "prochainement" sur le réseau Doubs THD déployé par Altitude Infrastructure.