Les débuts commerciaux du CPL

26 avril 2005 à 16h40
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 19h06 -

Les premiers services d'accès haut débit par CPL sont commercialisés dans la Manche.La première offre commerciale d'accès à Internet par CPL (Courant Porteur en Ligne) a été inaugurée vendredi 22 avril dans la Manche, en présence du ministre de l'industrie Patrick Devedjian. Mercredi dernier, c'est l'ART (Autorité de Régulation des Telecoms) qui avait donné son feu vert au lancement de telles offres. L'accès à Internet par CPL permet de s'affranchir de l'abonnement téléphonique et est une solution alternative à l'ADSL dans les zones qui en sont privées. C'est d'ailleurs au seul rôle de technologie alternative que le CPL devrait se limiter. Profitant de cette occasion, Patrick Devedjian a souhaité rappeler qu'il ne "souhaite pas qu'EDF exerce elle-même des activités d'opérateur de télécommunications". L'idée est de bien séparer les activités de distribution d'énergie et d'opérateur de télécommunications. Par contre, les collectivités locales, propriétaires la plupart du temps du réseau électrique local, pourront jouer un rôle d'opérateur de télécommunications et exploiter le réseau électrique à ce titre (loi du 21 juin 2004). A La Haye du Puits dans la Manche, les habitants peuvent bénéficier d'une offre 1024K avec téléphonie illimitée vers les postes fixes en France, pour 29.90€ mensuels. Cette offre via le réseau électrique est proposée par la société Infosat, spécialisée dans les connexions à Internet en zone rurale. Le CPL pourrait être l'une des alternatives à envisager pour les zones qui resteront privées d'ADSL malgré les raccordements effectués par France Telecom. Mais il faudra pour cela que les collectivités locales prennent des initiatives.