Fibre optique : le Loiret signe avec SFR Collectivités

14 février 2014 à 15h33
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h41 -

Fin janvier, le Conseil Général du Loiret a conclu un partenariat avec SFR Collectivités, pour fibrer tout le département. D'ici 2024, 70% des foyers seront éligibles au très haut débit.Après avoir signé en 2004, une première délégation de service publique avec SFR Collectivités - Medialys pour un réseau de collecte et de dégroupage, une nouvelle DSP a été contractée avec le même groupe pour cette fois-ci le déploiement d'un réseau de communications électroniques à Très Haut Débit.

La stratégie du Département dans l'aménagement numérique de son territoire a été réfléchie dès 2008, qui a conduit à établir son schéma directeur (SDTAN). Les lignes du projet évoquées dans ce document ressemblent aux objectifs fixés dans le nouvel accord signé avec le délégataire. Ils consistent à déployer le FttH, et à pratiquer de la montée en débit, sur une période de déploiement divisée en trois phases : 2013-2015, 2015-2019, 2019-2022, et au-delà. D'ici 10 ans, ce nouveau réseau à très haut débit, dénommé Lysséo, devra desservir toutes les communes du Loiret. Les foyers devront être éligibles à 10 Mbit/s, ou dans les cas les plus isolés entre 5 et 10 Mbit/s.

le calendrier de déploiement de la fibre optique dans le département du loiret

La première phase, qui doit se terminer fin 2015, vise :
- la desserte et l'irrigation de 51 Zones d’Activité prioritaires ou entreprises isolées
- la montée en débit de 48 sites prioritaires (10 000 foyers impactés)
- la desserte des sites publics à forts besoins (établissements de santé, établissements scolaires ou universitaires, sites administratifs départementaux)

Et finalement sur 10 ans, le Conseil Général envisage :
- un réseau de 1900 km de câbles optiques, dont 810 km issus du réseau à haut débit
- 130 PRM (point de raccordement mutualisé), ce qui reviendra à multiplier presque par deux le nombre de NRA sur le territoire
- 14 communes (avec une population de 6000 à 15000 habitants) couvertes à 100% par le FTTH
- et chacune des 334 communes du Loiret bénéficiera d'un accès au très haut débit, ce qui répond à la question d'universalité, point fort du projet.

Du point de vue financier, un tel projet suppose un investissement de 140 millions d'euros sur 30 ans (dont 115 millions dans les dix premières années). Le Département a pu bénéficier des aides de l'Etat au travers du Fonds national pour la Société Numérique (20.5 M€), de la Région (19 M€), et de l'Europe (1.2 M€). Le Loiret prendra à sa charge les 54.3 M€ restants, même si d'autres fonds complémentaires sont prévus.