Molotov en bisbille avec TF1 et en négociations avec Xavier Niel

accord-altice-molotov-2
5 juillet 2019 à 10h17
-

La plateforme de télévision doit faire face aux appétits des grandes chaînes et régler ses problèmes de trésorerie.

TF1 a coupé ses chaînes sur Molotov début juillet. Si vous êtes utilisateurs de la plateforme de TV en streaming, vous ne vous en êtes peut-être pas aperçu, les chaînes - TF1, mais aussi TMC, TFX... - ayant été rétablies depuis. Mais ce n'est pas grâce à un nouvel accord entre les deux acteurs. La filiale du groupe Bouygues a en effet mis fin unilatéralement au contrat la liant avec Molotov, lequel a récupéré un signal TNT pour continuer à diffuser la premières chaînes et ses satellites, selon les informations du site Electron Libre.

Pour la plateforme qui entend révolutionner la télé, la situation est de plus en plus délicate, à l'heure où les grandes chaînes concoctent leur futur service de TV en streaming Salto. Et n'entendent manifestement pas s'embarrasser d'un service concurrent - et gratuit - comme Molotov. 

Xavier Niel prêt à mettre 15 millions d'euros

Cette passe d'armes intervient alors que Molotov doit faire face à un autre problème : son financement. La plateforme a beau proposer la distribution d'abonnement payants, cette piste ne suffit pas rentabiliser un service qui doit précisément sa popularité à la gratuité, pour accéder en streaming aux chaînes disponibles par ailleurs sans bourse délier sur la TNT.

Après un faux départ avec Altice, l'option privilégiée serait désormais un partenariat avec Xavier Niel. Une solution en passe de se préciser, puisque, selon les informations de La Lettre A, le patron d'Iliad serait prêt à mettre sur la table au moins quinze millions d'euros pour renflouer Molotov. Ce via sa holding personnelle NJJ, dans le cadre d'une levée de fonds qui doit permettre à la plateforme de lever au total 30 à 40 millions d'euros.