Molotov, vers une nouvelle manière de regarder la télévision ?

20 octobre 2015 à 17h23
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h37 -

Après Roku lancé en France aujourd'hui, un autre opérateur envisage de réinventer la télévision, mais plus dans son approche que sur la technologie !

Ils s’appellent Jean-David Blanc, Pierre Lescure, Kevin Kuipers, Jean-Marc Denoual et ont fondé ou dirigé Allociné, Canal +, SensCritique et TF1. Annoncé déjà depuis quelques mois, ils viennent juste de confirmer le projet de lancement de Molotov, leur dernier né, qui promet de révolutionner la télévision, comme Netflix a pu le faire avec le cinéma et les séries, et Deezer avec la musique. De belles ambitions, mais qu’en est-il vraiment ? Un premier élément de réponse sera donné le 4 novembre prochain par le CSA qui va devoir valider le projet...

Réinventer la télé, oui, mais comment ?

Tout part de l’idée qu’il faut mieux valoriser les programmes proposés à la télévision. Plus de 3 milliards d’euros sont dépensés chaque année par les chaînes de télévision pour acquérir des programmes qui peuvent ne pas trouver leur public, faute d’accès ou simplement d’information ! « On gaspille la télévision ! » déclarent ainsi les dirigeants de Molotov.

équipe dirigeante molotov

Ils ont conclu des accords avec plus de 80 chaînes françaises et internationales parmi lesquelles TF1, les chaînes de France Télévisions, M6, Arte, les chaînes du groupe NextRadio TV (BFM, RMC…), Paris Première, Histoire, Disney Channel, Mezzo, France 24, Euronews…
Mais pas (encore ?) avec les chaînes du groupe Canal +, qui avec sa solution MyCanal se retrouve en frontal avec ce projet.
Molotov devrait accueillir prochainement les chaînes d’OCS et beIN Sports. De même, le Pass Premium de l'INA est également en discussion...

Une offre de services innovante à la clef ?

Aujourd’hui les programmes sont classés par chaînes, par thématique et par heure. Molotov réorganisera les programmes différemment (comment ?) et proposera une interface annoncée comme plus intuitive, permettant de visualiser, trier et personnaliser les contenus disponibles. Toujours par genre, par horaire de diffusion, mais aussi en distinguant les programmes disponibles en direct de ceux disponibles en replay.

Le service sera proposé en OTT (Over The Top, c’est-à-dire sans box, sans satellite, câble ou antenne hertzienne) et disponible avec un simple accès internet sur tablette, tv connectée, smartphone, ordinateur. Il devrait être gratuit pour les chaînes 'basiques' et payant pour les chaînes et bouquets payants, selon un mdoèle économique a priori déjà vu.

molotov sur tablette

A découvrir avant la fin de l'année

Peu de détails ont pour l’instant été révélés et de nombreuses questions restent en suspend : quels contenus seront proposés exactement ? Quels services innovants seront mis à disposition ? Quel sera le modèle économique de Molotov ?

Si certains annoncent déjà que les box ont du souci à se faire, à l’heure où les Netflix, Chromecast, Apple TV ou Roku, et maintenant Molotov proposent des solutions alternatives pour regarder la télévision, en France, on devrait plus sûrement aboutir à un consensus avec l'intégration de ces nouveaux venus dans l'écosystème existant. Alors que Jean-David Blanc avait jeté un pavé dans la mare en déclarant « Nous allons vers la fin des box », on a bien du mal pour le moment à imaginer les chaînes et bouquets TV se passer des FAI...

Sur tous les écrans