Vidéos en ligne : découvrez les résultats de notre son sondage exclusif

16 avril 2020 à 16h19
- Mis à jour le 17 avril 2020 à 09h27 -

Poids-lourd de la SVOD en France, Netflix entraîne les autres services de vidéo en streaming dans son sillage. Ils ont le vent en poupe, encore plus en cette période de confinement. 50% des personnes interrogées regardent tous les jours un film ou une série en streaming. Impressionnant.

Ces dernières années, et notamment depuis 2014 avec l'arrivée de Netflix, la SVOD (vidéo à la demande par abonnement) est devenue le divertissement vidéo préféré des Français. Aujourd’hui, elle compte plus de 18 millions d’utilisateurs. C’est énorme ! Rendez-vous compte, c’est plus de 25% de la population française. Forcément intrigué par un tel phénomène, nous avons cherché à en savoir plus sur les habitudes des Français en matière de SVOD. C’est pourquoi, à la rédaction d’Ariase, nous avons sollicité votre avis au travers d’un sondage. Vous avez été plus de 1.000 personnes, 1035 exactement, à répondre en seulement quelques jours et nous vous en remercions. Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous présenter les résultats de notre sondage sur le marché de la SVOD en France. Une chose est sûre : les Français sont accrocs à la SVOD et les services de vidéo en streaming répondent largement à votre appétit insatiable.

Netflix, locomotive de la SVOD en France

Référence en matière de vidéo en streaming, Netflix s’attire les lauriers et règne en maître sur le marché français de la SVOD. Le leader mondial de la vidéo en streaming est logiquement le poids-lourd de la vidéo en streaming. En effet, 72,4% des personnes ayant répondu à notre sondage utilisent d’abord Netflix.

sondage-svod-01

Les autres services de vidéo en streaming arrivent loin derrière. Néanmoins, avec 29,3% d’utilisateurs, Amazon Prime Video s’en sort plutôt bien. La plateforme de SVOD d’Amazon a fait de gros investissements dans la création de contenus originaux. Des séries de qualité largement mises en avant dans le cadre d’une grosse campagne de communication ces derniers mois. Entre outre, la SVOD n’est qu’un des nombreux services inclus dans le programme Amazon Prime, ce qui lui permet d’élargir sa clientèle potentielle. Et, au final, la stratégie d’Amazon Prime Video semble porter ses fruits.

Même chose pour Canal+ et son interface myCANAL, qui attire 25,7% des répondants. Avec l’aide de Canal+ Séries, son nouveau service de vidéo en streaming, Canal+ est en passe de réussir son pari de redevenir un acteur majeur de la SVOD en France après l’échec de Canalplay. En outre, en matière de créations originales, le savoir-faire de Canal+ est largement reconnu depuis longtemps, ce qui lui assure une solide base de fidèles.

Enfin, avec 12% de réponses, OCS ferme la marche. Diffuseur exclusif en France des séries HBO, OCS a fait le choix de la qualité plutôt que la quantité et de tous les services de vidéo en streaming, il est le seul à avoir une vraie ligne éditoriale. Néanmoins, il semble souffrir du manque de profondeur de son catalogue et de la fin de la série Game of Thrones.

Le confinement : une aubaine pour les plateformes de vidéos en ligne

Bien sûr, les services de SVOD n’ont pas attendu le confinement pour connaître en France un énorme succès. En effet, 72,2% des personnes interrogées étaient déjà abonnées à une plateforme de vidéo en streaming avant l’apparition du coronavirus.

Néanmoins, 27,8% des sondés, et c’est beaucoup, assurent que le confinement les a incité à souscrire un abonnement de vidéos en ligne. C’est logique, toutes les plateformes de SVOD proposent des abonnements sans engagement, avec des tarifs attractifs et, parfois même, des jours ou un mois d’essai gratuit.

Qu’en sera-t-il à l’issue du confinement, quand les Français seront de nouveau autorisés à se rendre dans les bars ou les restaurants, ou qu’ils pourront partir en vacances au bord de la mer. Pour les services de vidéo en streaming, l’enjeu est là : parviendront-ils à fidéliser ces nouveaux abonnés ? Mais, qu’ils se rassurent. Même si les Français sont déjà très nombreux à être accrocs à la SVOD, les plateformes de vidéo en streaming ont quand même un réservoir de nouveaux abonnés à conquérir. La preuve en est avec le confinement.

sondage-svod-02

En France, la SVOD, on la consomme tous les jours

C’est énorme ! 49,9% des personnes interrogées disent regarder tous les jours un film ou une série en SVOD. Et, 35,3% des sondés disent le faire plusieurs fois par semaine. Preuve, s’il en fallait une, que la SVOD est devenue le divertissement vidéo préféré des Français. Aujourd'hui, à la télévision, on regarde le plus souvent les informations, une émission de divertissement, ou un jeu. En revanche, pour tout ce qui est film ou série, la SVOD est clairement plébiscitée.

Dans le cœur des Français, la SVOD commence à remplacer la télévision. Et, qu’on se le dise, il s’agit d’un phénomène irrémédiable tant les services de vidéos en streaming proposent des services que la télévision ne pourra jamais proposer et répondent à une nouvelle aspiration des Français : la consommation à la demande, où on veut, quand on veut.

Les vidéos en streaming, c'est d'abord sur sa télé !

Ce n’est pas une surprise. Pour regarder un film ou une série en SVOD, les Français plébiscitent la télévision. Elle est utilisée en priorité par 51,6% des sondés qui disent être abonné à un service de vidéo en streaming. C’est logique. La télévision est en effet l’appareil qui offre l’expérience la plus confortable, ne serait-ce qu’en raison de la taille des écrans.

En outre, très souvent, les utilisateurs ont accès à leur plateforme de SVOD directement sur leur télévision. En effet, les opérateurs Internet proposent tous aujourd’hui en option l’abonnement à un ou plusieurs services de SVOD. Parfois même, c’est inclus dans leur offre.

Et quand les services de SVOD ne sont pas proposés dans leur offre box, ils peuvent malgré tout en profiter sur leur télévision, grâce à des boîtiers externes (box android, Chromecast, Apple TV, console de jeux), plébiscités par 23,6 des sondés, ou une Smart TV (17% des réponses).

Néanmoins, il est intéressant de noter que 40% des sondés se servent aussi de leur ordinateur, 32,3% de leur smartphone et 21,7% de leur tablette. La raison est simple : les services de SVOD sont compatibles avec un très grand nombre d’appareils et offrent une très grande liberté. Les utilisateurs y ont accès là où ils le souhaitent et quand ils le souhaitent. Et donc, même en mobilité, dans les transports par exemple. En outre, les abonnements permettent de regarder des contenus sur plusieurs écrans en simultané.

La SVOD, OK, mais pas à n'importe quel prix !

Les Français sont très friands de SVOD, c’est une chose. Néanmoins, ils ne sont pas près à faire des folies pour regarder des films ou des séries en streaming. C’est du moins ce qui ressort de notre sondage. En effet, 53% des sondés consacrent moins de 10€/mois pour la SVOD, 29,9% entre 10 et 15€/mois, et 17,1% plus de 15€.

Résultat : la somme de 10€/mois constitue un seuil symbolique que la majorité des répondants ne souhaitent pas franchir. Pour les plateformes de SVOD, l’enjeu est de proposer un service de qualité à un prix attractif. Pas simple.

Néanmoins, elles semblent y arriver puisque toutes proposent un abonnement à moins de 10€/mois. En moyenne, les utilisateurs souscrivent en moyenne à 1,3 service de vidéo en streaming, ce qui veut dire la grande majorité ne possède qu’un seul abonnement. Donc, pour moins de 10€/mois, les plateformes sont dans l’obligation de produire les bonnes séries et de proposer un catalogue suffisamment attractif pour convaincre les gens de s’abonner.

Dans la guerre de la SVOD, c’est cette difficile équation qu’il faut résoudre pour espérer être dans le camp des vainqueurs. Et c’est encore plus vrai pour Disney+, le dernier arrivé sur le marché. Mickey l’a bien compris. Car, avec son tarif de seulement 6,99€/mois, le moins cher après Amazon Prime Video, et son catalogue familial, qui s’adresse à tout le monde, il semble avoir trouvé le bon compromis.

En outre, pour attirer de nouveaux clients et les encourager à souscrire à plusieurs services de SVOD, certaines plateformes signent des accords spécifiques avec des opérateurs, un formidable levier pour attirer de nouveaux clients. C’est le cas de Canal+ Séries qui est un bonus gratuit dans l’offre Bbox Ultym, et de Netflix et Amazon Prime Video inclus dans l’offre Freebox Delta. 

sondage-svod-03

14/20 : mention bien pour les services de vidéo en streaming

C’est un plébiscite. En effet, avec taux de satisfaction de 66,67%, les Français interrogés accordent une bonne note à leur service de vidéo en streaming. 27,1% sont moyennement satisfaits et seulement 6,3% des utilisateurs ne le sont pas. Satisfaits et donc fidèles. Dans une autre étude, il apparaît en effet que 61% des abonnés le sont le depuis plus d’un an et 90% comptent le rester pour encore au moins six moins.

Si les Français sont satisfaits des services offerts par leur service de vidéo en streaming, ils aimeraient malgré tout voir quelques améliorations. Ainsi, 43,7% des utilisateurs sondés souhaiteraient un tarif plus attractif. Logique, après tout. On aimerait tous payer les choses moins chères qu’elles ne le sont.

Ce qui est plus surprenant, c’est que 56,9% des personnes qui ont répondu au sondage souhaiteraient avoir accès à des films plus récents sur leur service de vidéo en streaming. Surprenant, mais somme toute assez logique à bien y réfléchir.

Sur les différentes plateformes, c’est d’abord les séries qui sont plébiscitées par les utilisateurs, bien avant les films. Et pour cause, l’offre n’est pas satisfaisante car les nouveautés ne sont disponibles. Et quand ils le sont, bien souvent, on les a déjà vus. La raison tient en trois mots : chronologie des médias. Il s’agit d’une exception culturelle française qui a pour but a de permettre l'exploitation optimale des films sur tous les canaux et donc de limiter la concurrence. Les salles de cinéma ont l’exclusivité, avant les sorties en DVD, la VOD (achat à l’unité), les chaînes de télévision et enfin les services de SVOD. Ils doivent attendre trois avant de pouvoir proposer un film sorti au cinéma. Une éternité.

Enfin, 23,9% aimeraient une amélioration des services offerts (interface, fonctionnalités) et 20,3% avoir accès à des contenus plus diversifiés (sport, jeunesse, concerts, documentaires).

Disney+ : 20% des utilisateurs pensent s’y abonner

À première vue, le chiffre ne paraît pas impressionnant. Et, pourtant, c’est énorme. 20,2% des personnes interrogées pensent s’abonner à Disney+, disponible en France depuis le 7 avril. Rapporté aux 18 millions d’utilisateurs de la SVOD en France, cela fait plus de 3,5 millions de clients potentiels à court terme. Carrément pas mal pour un service arrivé en France il y a tout juste une semaine. Et encore, ce n’est pas tout, 28,4% des sondés disent qu’ils ne savent si ils s’abonneront à Disney+.

sondage-svod-04

En tout cas, ces chiffres sont plus qu’encourageants pour Disney+ qui devrait sans peine réussir à attirer des millions de clients avec une politique commerciale attractive : un tarif de seulement 6,99€/mois et 7 jours d’essai gratuit. Il a toutes les cartes en main pour détrôner Netflix et faire mieux que ses presque 7 millions d’abonnés. Si Disney+ connaît en France le même succès que dans le monde en cinq mois, il y parviendra sans peine.