Et si l'arrivée de Netflix profitait à.... Numericable ?

5 décembre 2013 à 15h03
- Mis à jour le 30 janvier 2019 à 11h44 -

Alors que son hypothétique lancement inquiète Canal+ et certains fournisseurs d'accès français, Netflix pourrait se transformer en atout pour un opérateur tel que Numericable.Après la visite de deux représentants de Netflix au Palais de l'Elysée hier, la question du débarquement du célèbre service de vidéos à la demande américain resurgit tel un serpent de mer !

Il faut dire que Netflix se rapproche - doucement mais surement - de nos frontières. Après le Royaume-uni, le Danemark, la Suède, la Finlande, la Norvège, l'Irlande et les Pays-Bas, Netflix souhaite renforcer ses parts de marché en Europe... et s'implanter à terme en France et en Allemagne.

Netflix a le vent en poupe. Aux Etats-Unis, il fait de l'ombre aux principales chaînes câblées et surfe sur le succès de l'IPTV et des nouveaux modes de consommation des contenus. En France, le contexte n'est pas (encore ?) favorable à Netflix, confronté à des réglementations strictes aussi bien sur la chronologie des médias que sur le financement du cinéma et de l'exception culturelle française.

Netflix en France ?
Il est de notoriété publique que Netflix n'est pas dans les petits papiers de Canal+. Mais, le leader français de la TV à péage n'est sans doute pas le seul à craindre Netflix. Entre la rivalité avec les "GAFAM" (comprenez Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) et Netflix qui est devenu le premier consommateur de bande passante aux USA (32%), sans oublier la question récurrente du financement des liens d'interconnexions (bisbille Free / Youtube), les fournisseurs d'accès ne voient pas l'arrivée de Netflix d'un bon oeil.

Rappelons qu'aux Etats-Unis, l'opérateur Verizon (soutenu par ses concurrents Sprint, Comcast, AT&T....) a intenté un procès contre le régulateur américain des télécoms (FCC - équivalent de l'ARCEP en France). L'objet de la plainte : le droit de bloquer ou ralentir certains sites sur le réseau des opérateurs en cas de congestion due à une forte quantité de données transitant à un instant T...

Pourtant, si Netflix est susceptible d'"embouteiller" un réseau, il véhicule parallèlement un large potentiel commercial. Auprès du grand public, Netflix, c'est avant tout la promesse d'une offre d'abondance à un tarif très compétitif (environ 7€/mois). Et si un opérateur tel que Numericable saisissait l'opportunité d'un partenariat avec Netflix pour se différencier ?

Le scénario n'est finalement pas si saugrenu puisqu'il s'est déjà réalisé... en Grande-Bretagne avec le cablo-opérateur Virgin Media. Grâce à un accord signé avec Virgin, Netflix est potentiellement disponible aux 1.8 millions d'abonnés disposant d'un décodeur TiVo.

Quels seraient les avantages pour Numericable de distribuer Netflix en exclusivité ou tout du moins en avance sur ses concurrents ? En premier lieu, Numericable bénéficierait d'un argument de poids pour recruter de nouveaux abonnés Internet. Tous les français intéressés de près ou de loin par Netflix s'intéresserait naturellement aux forfaits Internet de Numericable.

En second lieu, Numericable pourrait utiliser Netflix comme levier pour créer de la valeur ajoutée en orientant ses clients vers des offres nettement plus rentables en terme de revenu moyen par abonné. Virgin Media propose ainsi une offre de bienvenue (6 mois de Netflix offerts) sur ses abonnements premium.

Enfin, un accord avec Netflix permettrait à Numericable de dynamiser son image. D'un côté, l'opérateur se différencierait instantanément de la concurrence de certains fournisseurs d'accès et de Canal+ / Canalsat. Et de l'autre, Netflix matérialiserait concrètement la transformation de Numericable en opérateur convergent tirant le meilleur partie des mondes de l'Internet et de la télévision.

Le lancement de Netflix dans l'Hexagone est une perspective crédible, même si elle est semée d'embûches, et si de nombreuses questions restent en suspens. Pour les plus sceptiques, rappelons que le centre d'aide du site netflix.com est d'ores et déjà disponible en français lorsque l'on s'y connecte depuis une adresse IP française.