Netflix vous a menti : une hausse des prix arrive en Europe

netflix-streaming
17 avril 2019 à 12h34
- Mis à jour le 17 avril 2019 à 16h35 -

Carton rouge pour Netflix. Alors que Reed Hastings, le patron de Netflix, a déclaré au début de l'année que les tarifs des abonnements à Netflix n'allaient pas augmenter en France et en Europe, il vient d'annoncer une hausse des prix. C'est pas beau de mentir.

Netflix annonce une hausse de ses prix en Europe

L'information n'a pas fait l'objet d'une annonce spéciale. Vous pensez bien, quand on a l'intention de mentir, on ne va pas s'en vanter. Alors, l'information apparaît au détour d'un long rapport sur les résultats financiers de Netflix pour le premier trimestre 2019. Mais oui, le prix des abonnements à Netflix va bel et bien augmenter en Europe. "Nous sommes en train de travailler sur une série d'augmentation des tarifs aux États-Unis, au Brésil, au Mexique et dans certaines zones de l'Europe", a déclaré Reed Hastings, le patron de Netflix. Cette même personne qui déclarait plus tôt, à la suite d'une hausse des tarifs de Netflix déjà annoncée aux États-Unis : "Cette augmentation ne préfigure en rien d'une augmentation en France ou en Europe".  Monsieur Reed Hastings, désolé de devoir vous le dire, mais, vous êtes un fieffé menteur.

En revanche, aucune information sur la date de cette augmentation à venir. Aucune information, non plus, ne permet de savoir si la France est concernée par cette augmentation. La dernière augmentation du prix des abonnements à Netflix en France remonte à octobre 2017. Et, on a des raisons de craindre que la France sera concernée par la hausse des prix de Netflix en France. En effet, dans l'hexagone, les tarifs des abonnements à Netflix sont identiques à ceux d'autres pays européens où le pouvoir d'achat est moins élevé. Pas très rassurant tout ça.

Netflix : une hausse des prix pas si inattendue que ça

À vrai dire, on s'y attendait. Et, la hausse des prix annoncée par Netflix est tout sauf un hasard. On la sentait même venir grosse comme une maison. En effet, sans rien dire à personne, Netflix avait lancé une phase de test au mois de mars. Nous avions été parmi les premiers à relayer cette information. Nous vous avions montré que les prix affichés sur la page d'accueil de Netflix n'étaient pas les mêmes que d'habitude. À savoir : 7,99€/mois pour le forfait Essentiel, 10,99€/ mois pour le forfait standard et 13,99€/mois pour la formule premium. Selon les utilisateurs, les simulations de Netflix n'étaient pas les mêmes. Nous avions notamment fait cette capture d'écran :netflix hausse-1

Ou encore celle-là :netflix-hausse-2

En toute discrétion, les prix des abonnements à Netflix avaient donc subi une augmentation de 25% à 30% selon les formules. Interrogé à ce sujet, le leader mondial de la vidéo en streaming avait répondu qu'il s'agissait d'une phase de tests pour savoir "quelle valeur les utilisateurs accordent à Netflix" et assurait que le prix réellement payé par l'abonné serait celui qui correspond à l'offre d'avant. Avant de conclure : "Tout le monde ne sera pas touché par ce test, et ces prix spécifiques pourront ne pas être appliqués après cette phase. Notre but est de nous assurer que Netflix reste une bonne affaire".

La bonne affaire ! Si les tarifs des abonnements à Netflix devaient augmenter en France, ça ne le serait plus vraiment. Et, si comme moi vous ne supportez pas le mensonge et qu'on prenne les gens pour des imbéciles, sachez que Netflix n'est pas la seule plateforme de vidéo en streaming. Et qu'il en existe d'autres, moins chères et avec un catalogue de qualité. Par exemple, Canal+ Séries est une excellente alternative à Netflix. Et, le premier mois est offert.