Netflix reprend sa marche en avant

netflix-resultats-octobre-2019
17 octobre 2019 à 17h24
-

Netflix renoue avec la croissance. Après des résultats décevants au 2ème trimestre, Netflix a observé un léger rebond au 3ème. Mais, le rythme n'est pas aussi bon qu'espéré. Pas forcément un bon signe avant la grande bataille du streaming.

Netflix redore son blason

Après des résultats très décevants au second trimestre, marqué par un ralentissement du nombre de nouveaux abonnés et symbolisé par la perte de clients aux États-Unis, Netflix devait absolument se reprendre au troisième trimestre. C'est en partie mission réussie puisque que le leader mondial de la vidéo en streaming renoue avec la croissance. Netflix compte désormais 158,33 millions d'abonnés payants dans le monde. C'est 6,88 millions d'abonnés en plus par rapport au trimestre précédent.

Sur les 6,88 millions de nouveaux clients, 520.000 viennent des États-Unis. C'est mieux qu'au 2ème trimestre, où Netflix avait perdu 130.000 clients dans son fief, une première. Néanmoins, ça reste inférieur aux prévisions qui tablaient sur un gain de 820.000 abonnés. Mais, cette croissance plus faible qu'espérée aux États-Unis est compensé par une hausse meilleure que prévue à l'international : 6,26 millions de nouveaux abonnés alors que Netflix en attendait 6,05 millions. 

Au final, on retient que Netflix renoue avec la croissance au 3ème trimestre. Néanmoins, reste l'impression que le ralentissement des nouveaux abonnements à Netflix se poursuit. Même la firme de Los Gatos semble en convenir, avec des objectifs revus à la baisse. Elle table désormais sur 26,7 millions d'utilisateurs payants supplémentaires en 2019, alors qu'elle en avait gagné 28,6 millions en 2018. En outre, en un an, la plateforme a élargi sa base d'abonnés de 21%. C'est inférieure aux prévisions des analystes qui misaient sur plus de 161 millions d'abonnés payants. 

Néanmoins, cela ne suffit pas à inquiéter les indices boursiers. À la clôture du Nasdaq, s'appréciait de près de 9%.

Netflix s'apprête à affronter un hiver rigoureux

"Avec le renforcement de la concurrence, ce mauvais chiffre pour les abonnés américains indique des difficultés à venir". L'avertissement est signé d'Eric Haggstrom, analyste chez eMarketer. "Le fait que Netflix ait enregistré une croissance décevante avant l'arrivée des nouveaux concurrents est de mauvais augure pour 2020 et au delà", poursuit-il.

En effet, Netflix s'apprête à affronter un hiver rigoureux, avec l'avalanche de nouveaux concurrents qui s'apprêtent à débarquer sur le marché, à commencer par les arrivées en novembre d'Apple TV+ (1er novembre) et Disney+ (12 novembre) et HBO Max un peu plus tard. Des arrivées qui vont être synonymes de pertes de contenus sur Netflix. La série Friends va rejoindre WarnerMedia (HBO Max) début 2020 et les catalogues Star Wars, Marvel et Pixar vont garnir les rangs de Disney à qui ils appartiennent.

Mais, face à l'adversité, Netflix reste confiant. Dans un communiqué, la plateforme assimile cette nouvelle concurrence à "de modestes vents contraires à court terme". Le leader mondial du streaming croit aussi dans sa stratégie de miser sur des offres groupées, comme en France avec Netflix inclus dans le nouveau pack Canal+ avec les chaînes ciné Séries, ou en Inde, où il teste des offres 100% mobile à moins de 3€/mois.