Et l'on reparle de l'arrivée de Netflix en France

20 mai 2013 à 12h18
-

Netflix, le très en vogue service de vidéo à la demande par abonnement, préparerait son arrivée dans plusieurs nouveaux pays européens selon la presse belge. Le géant américain de la vidéo à la demande débarquera-t-il cette année en France ? Selon le quotidien belge Le Soir, citant un consultant sur le marché des médias en Belgique, Netflix préparerait actuellement la commercialisation de son service en Belgique, aux Pays-bas et en France. Une information déjà relayée en avril dernier lorsque Netflix cherchait à recruter des employés francophones.

Cela fait déjà quelques années que l'arrivée de Netflix est annoncée en France, mais jusqu'à présent le spécialiste américain de la SVoD (vidéo à la demande par abonnement) s'est contenté du Royaume-Uni et de l'Europe du Nord (Norvège, Danemark, Suède et Finlande).

Netflix débarquera-t-il en France en 2013 ?
Plusieurs tendances suggèrent que Netflix cherche à se développer sur de nouveaux marchés européens. Le premier élément a été fourni par la société Netflix elle-même lors de la publication de ses résultats trimestriels. "Nous prévoyons de lancer notre service sur un nouveau marché européen au second semestre [...] nous aurons davantage de précisions à apporter en Juillet prochain" commentait alors la direction de Netflix.

Netflix fait-il référence à la France, à l'Allemagne ou à l'Espagne ? Le scénario français reste (pour le moment) encore assez improbable étant donné que la chronologie des médias verrouille le marché. Rappelons qu'un film (français comme étranger d'ailleurs) ne peut être actuellement proposé en SVoD que 3 ans après sa diffusion au cinéma, soit 2 ans après sa reprise sur Canal+ et 6 mois après une chaîne gratuite de la TNT...

Mais la chronologie des médias, qualifiée de "loi Canal+" par Netflix, pourrait évoluer prochainement si le Gouvernement suit les recommandations du rapport Lescure qui préconise un abaissement du délai de diffusion d'un film en SVoD de 36 à 18 mois.

En toute logique, Netflix ne devrait pas se lancer en France tant que la réglementation ne sera pas assouplie. D'ailleurs, son principal concurrent, Amazon, a également retardé le lancement de son service de SVoD Lovefilm initialement prévu en mars dernier. Les analystes tablent plutôt pour une arrivée de Netflix en Allemagne où Amazon gagne rapidement des parts de marché.

Face à un probable débarquement de Netflix et d'Amazon d'ici la fin 2013 ou dans un an, quelques acteurs tentent de percer sur le balbutiant marché français de la vidéo à la demande par abonnement. Aux côtés de Filmo TV, Video Futur, ou encore AB (Jook vidéos), on retrouve surtout CanalPlay Infinity lancé par Canal+ fin 2011. Ce dernier aurait conquis plus de 200 000 abonnés qui dépensent chaque mois 6.99€ pour accéder en illimité à plus de 1300 titres.

Disponible sur les Box d'Orange, Free, SFR et Bouygues, sur ordinateur mais aussi sur iPad et sur la console xBox 360, Canalplay Infinity sera prochainement étendu aux terminaux Android. Si Canal+ est certes plutôt agressif sur le prix, il devra néanmoins enrichir rapidement son catalogue pour faire face à ses futurs concurrents. L'offre d'Amazon compte déjà plus de 5000 titres !

D'autres tactiques peuvent également payer. Canal+ pourrait étendre l'accès de son service aux abonnés Canalsat par satellite, ou encore miser sur l'éditorialisation des contenus, l'ergonomie, la personnalisation ou encore le moteur de suggestion....