Netflix : 62 millions d'abonnés mais 166 millions de pertes

21 avril 2015 à 11h47
- Mis à jour le 30 janvier 2019 à 12h04 -

Même si officiellement, Netflix ne communique toujours pas de chiffres détaillés pour la France, le géant américain des services de vidéos à la demande vient de dévoiler des chiffres plus globaux avec ses résultats trimestriels.

Même si officiellement, Netflix ne communique toujours pas de chiffres détaillés pour la France, le géant américain des services de vidéos à la demande vient de dévoiler des chiffres plus globaux avec ses résultats trimestriels.Netflix, un succès mondial mais coûteuxD'un point de vue croissance pure, Netflix semble réussir son pari, avec sur le premier trimestre 2015 4,9 millions d'abonnés en plus, dont 2,6 millions hors USA. Selon Netflix, cela représenterait 10 milliards d'heures de vidéos visionnées sur les trois premiers mois de l'année. En tout, ce seraient plus de 62,2 millions d'abonnés que revendique Netflix, dont 59,62 millions en payants !


Avec l'explosion du Très Haut Débit et de la 4G, y compris désormais en Europe, les usages de visionnage en streaming se démocratisent, Netflix ayant par ailleurs prévu de continuer son expansion à l'international. Après l'Australie et la Nouvelle Zélande en mars 2015, ce sera bientôt le marché japonais qui va s'ouvrir...

L'acquisition à tout prix ?
Cependant, derrière ces bons résultats en termes d'abonnés, Netflix aurait encore perdu 166 millions de dollars sur le T1 2015, après les pertes de 160 et 274 millions de dollars sur les seules années 2014 et 2013. Cumulés, ce sont plus de 1,1 milliards de dollars qui ont été perdus par le groupe depuis 2010, mais à ce rythme, 2015 devrait être synonyme de pertes abyssales.

Netflix, les programmes s'enrichissent enfin

Pour expliquer ces résultats financiers, la stratégie d'acquisition à grand coup de marketing et de publicités se double des frais d'achats et de productions de programmes originaux, mais également du taux de change du dollar. Affaibli, ce dernier signifie des revenus mathématiquement en baisse à l'international, en particulier en Europe avec la parité Euro-dollar en défaveur de ce dernier.

Netflix produit de plus en plus de programmes originaux et exclusifs

Un marché français plus fort que prévu ?
Pour la France, le New York Times avait publié en février un tableau annonçant 500 000 abonnés payants pour le marché français, une information toujours non confirmée par Netflix. Netflix a par ailleurs confirmé augmenter son budget marketing à l'international, ce qui pourrait également correspondre à l'ouverture du service dans d'autres pays d'Asie, notamment la Chine qui serait un marché colossal... mais risqué.

Netflix est disponible sur tous les écrans

Wuaki.tv en embuscade, signe avec la BBC pour de nouvelles séries
De son côté, Wuaki.tv (appartenant au groupe Rakuten Company), moins connu que le géant Netflix ou que CanalPlay, renforce son partenariat avec la BBC pour diffuser en France (ainsi qu'en Italie et Allemagne), pour proposer de séries produites par la chaîne anglo-saxonne. On retrouvera bientôt sur le portail de SVOD les séries Sherlock, Luther, Top of The Lake et les huit dernières saisons de la série décalée Docteur Who. Comme d'habitude, les programmes seront disponibles sur l'ensemble des plateformes : Web, iOS / Androïd, Smart TV, Xbox et Chromecast, à la location comme à l'achat, en VF et en VOST.

Wuakitv, un challenger pour CanalPlay et Netflix sur 2015