Numericable prépare déjà la rentrée

15 juillet 2009 à 15h48
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h47 -

L'opérateur de fibre optique Numericable poursuit le recrutement de nouveaux cadres dirigeants. Les prémices d'une offensive commerciale pour recruter de nouveaux abonnés ?Après les nominations de Pierre Danon au poste de PDG, de Jérôme Yomtov au Secrétariat Général, et de Daniel Fava à la direction du marketing (vice-DG), un nouveau visage intègre l'équipe dirigeante du cablo-opérateur.

Patrick Fontana rejoint le groupe Numericable-Completel et devient, à compter du 1er septembre 2009, Directeur Général Exécutif de Numericable. L'opérateur poursuit ainsi la restructuration rapide de son organigramme.

Pourquoi Numericable remplace-t-il ses principaux cadres ? La réponse est dans la question. Malgré ses investissements dans la rénovation de son réseau et le passage à la fibre optique, le fournisseur d'accès peine à recruter des abonnés. Pour changer de stratégie, il convient de changer d'équipe, et il semblerait que Numericable soit à présent "en ordre de marche pour engager une offensive commerciale de grande ampleur à la rentrée".

A quoi peut-on s'attendre ? Quelles nouveautés concoctent les équipes de Numericable pour septembre prochain ? A défaut d'informations, on peut tout de même évoquer quelques pistes. La stratégie de l'opérateur n'a rien d'un secret. Selon les propres mots de Pierre Danon, Numericable compte énormément sur la "télévision 2.0" pour différencier ses offres des forfaits ADSL.

La télévision 2.0 c'est quoi au juste ? Il s'agit finalement de faire converger davantage la télévision avec Internet. L'objectif est d'intégrer toute la richesse des applications web au coeur de la TV (et donc du salon). Un premier élément de cette nouvelle génération de services est déjà disponible via NumeriSPACE, un espace de partage de vidéo accessible à la fois sur le web et sur la TV.

En mixant davantage TV et haut-débit, Numericable compte fidéliser ses abonnés en les incitant à profiter de l'ensemble des ressources que son réseau de fibre optique est capable de supporter. Contrairement à l'ADSL, la fibre de Numericable offre davantage de bande passante (jusqu'à 100Mbits) et assure une meilleure qualité audiovisuelle notamment grâce à des flux HD non compressés.

Malheureusement, le très haut-débit de Numericable ne concerne aujourd'hui que la réception de données. L'envoi (upload) est limité à 5 Mbits. C'est bien sûr 6 fois plus que les meilleures connexions ADSL mais c'est 10 à 20 fois que ce que proposent Orange, Free et SFR avec leurs forfaits FTTH. L'offensive commerciale promise sera-t-elle en partie liée à une hausse des débits en émission ? La technologie FTTLa (fibre + câble coaxiale) et la norme DOCSIS 3.0 de Numericable lui permettent en tout cas techniquement de le faire.

Que veulent réellement les abonnés Numericable (pour ne pas résilier) et les prospects (pour souscrire) ? Les remontées observées sur le web tournent fréquemment autour des frais qui alourdissent la facture (location décodeur HD, frais d'activation...) et de la hotline. L'opérateur améliorera-t-il la lisibilité de sa gamme en simplifiant la lecture de ses forfaits ? Lancera-t-il une promotion "reprise d'engagement" pour inciter les clients ADSL à basculer sur la fibre ?