Loire Atlantique : 4 NRA-ZO bientôt testés

24 avril 2008 à 14h08
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h53 -

Le Conseil Général de Loire Altantique devrait bientôt décider la mise en place de 4 NRA-ZO pour réduire certaines zones blanches.Après le Morbihan, et la Somme, c'est au tour de la Loire Atlantique de s'intéresser aux NRA "Zone d'Ombre" (NRA-ZO) que France Télécom propose aux collectivités locales.

Plutôt bien doté au niveau de sa couverture ADSL, le Conseil Général 44 s’est engagé au début de l’année 2008 à résorber l'ensemble des zones d’ombre qui affectent encore les internautes. En conséquence, le CG44 a demandé à France Telecom d'évaluer la situation puis de faire des propositions pour régler le problème.

L'opérateur historique estime que 6860 des 575 000 lignes téléphoniques du département sont inéligibles à l'ADSL. Deux raisons principales à cela : certaines lignes sont multiplexées, et d'autres sont trop affaiblies, le central téléphonique (NRA) étant trop éloigné.

Pour faire face, le Conseil Général compte expérimenter une solution filaire de type NRA-ZO sur 4 sites pilotes. Qu'est-ce qu'un NRA ZO ? Il s'agit d'une solution technique que France Télécom met en oeuvre pour rendre les internautes éligibles à l'ADSL. Le principe est simple : l'équipement ADSL (DSLAM) normalement situé dans le central téléphonique est délocalisé dans un local installé à proximité des internautes lésés.

Résultats ? L'affaiblissement des lignes est naturellement plus faible, et passe en dessous du seuil fatidique des 78dB au delà duquel l'ADSL (dans ce cas le ReADSL) ne passe plus. Un autre avantage non négligeable rend cette solution intéressante. Les internautes déjà éligibles mais disposant d'une ligne de mauvaise qualité (débit limité à 512 Kbits par exemple) bénéficient automatiquement d'une connexion améliorée.