Numericable double les débits à Lyon, Marseille et Nantes

9 juillet 2013 à 12h32
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h42 -

Après une partie de Paris, Numericable étend la couverture 200 Mbit/s à trois nouvelles métropoles régionales. Depuis l'année dernière, le cablo-opérateur Numericable proposait un débit descendant de 200 Mbit/s en réception et de 10 Mbit/s en émission dans plusieurs arrondissements parisiens. Depuis quelques jours, le doublement de la vitesse concerne également Lyon, Marseille et Nantes.

Sur ces cartes, on retrouve ainsi les zones 200 Mbit/s en bleu, 100 Mbit/s en vert et 30 Mbit/s en rouge.

200 Mega à Marseille avec Numericable
A Marseille, l'amélioration des débits de Numericable concerne une bonne partie du Nord et du Sud de la ville. Sont particulièrement concernés la zone portuaire, l'hopital Nord, ainsi les 3ème, 6ème, 8ème et 10ème arrondissements. Le quartier du Vieux-Port reste en revanche à 100 Mega pour le moment.

200 Mega à Lyon avec Numericable
A Lyon, Numericable s'est pour l'instant concentré sur le centre-ville. Le débit de 200 Mbit/s est désormais disponible dans les 2ème, 3ème et 6ème arrondissements. On notera la cruelle géographie des réseaux autour de la gare de Lyon-Perrache : 200 Mbit/s au nord de celle-ci et seulement 30 Mbit/s maximum quelques centaines de mètres plus au sud de l'autre côté des voies ferrées...

200 Mega à Nantes avec Numericable
Numericable booste également les débits à Nantes en Loire-Atlantique. A priori, toutes les anciennes zones "100 Mega" ont basculé en 200 Mega. Sont donc concernés le centre-ville et l'ïle de Nantes, les quartiers Ouest et Nord.

Quelles sont les prochaines villes qui bénéficieront de la montée en débit de Numericable. L'opérateur a officiellement annoncé que "la fibre optique jusqu’à 200 Méga sera bientôt disponible à Bordeaux". Aucune autre ville n'a été évoquée mais deux tendances laissent penser que Numericable ne devrait pas en rester là.

La première explication est technique. Le doublement des débits est rendu possible par la mise à jour des têtes de réseau locales déployées par Numericable dans les villes qu'ils couvrent. Les villes déjà éligibles au 100 Mega et qui disposent d'une infrastructure compatible avec la norme EuroDocsis 3.0 bénéficieront à court/moyen terme d'une montée en débit.

Le second critère est plutôt d'ordre commercial. Bien qu'il demeure l'opérateur leader du très haut-débit, aussi bien en abonnés qu'en foyers raccordés, Numericable subit la concurrence d'Orange et de SFR. Rappelons que Numericable exploite un réseau de fibre optique avec terminaison coaxiale (FTTLa) tandis que ses concurrents tirent la fibre optique jusqu'au domicile (FTTH).

Or, si les déploiements d'Orange et SFR sont loin de toucher autant d'abonnés que ceux de Numericable, ces 2 fournisseurs se sont lancés cette année dans une course au débit. Orange propose ainsi 200 mbit/s en réception avec son offre Livebox Play Fibre, tandis que SFR promet 300 mbit/s depuis le mois dernier.

Numericable choisira-t-il de basculer en 200 Mega des villes déjà entièrement couvertes en 100 Mega et donc "EuroDoscis 3.0 Ready" (Rennes, Niort, Cannes, Angoulême par exemple) ou bien contre-attaquera-t-il Orange et SFR sur des villes fibrées comme Lille, Toulouse ou Strasbourg ?