Numericable gagne la première manche pour la reprise de SFR

14 mars 2014 à 16h31
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h40 -

Alors que de grosses interrogations pèsent encore sur les modalités, les implications et la validation de la procédure, c’est le dossier Numericable qui a remporté la première bataille.Nous vous en parlions précédemment dans notre actualité sur l’avenir de SFR, mais les choses se sont décantées comme prévu dans la journée. Depuis le début de la semaine, les grandes manœuvres des uns et des autres ont occupé la scène médiatique de l’univers des Télécoms.

Comme l’avait laissé entendre le ministre du redressement productif ce matin, c’est bel et bien le dossier de Numericable/Altice qui semble avoir convaincu le Conseil de surveillance de Vivendi qui délibérait aujourd’hui. Les deux sociétés sont entrées en négociations exclusives pour une période de 3 semaines, aux termes desquelles les choses devraient se préciser. Il faut dire que Altice/Numericable avait posé un ultimatum sur son offre qui tenait jusqu’au vendredi 14 mars…

En marge des déclarations de Mr Montebourg qui affichait ouvertement sa préférence pour le dossier Bouygues, tout comme Xavier Niel, de nombreux acteurs du secteur, comme la FIRIP, s’inquiètent sur les répercussions de cette concentration des opérateurs de l’Internet et de la téléphonie. Et cela quel que soit au final celui qui va effectuer ce rachat.

Numericable en discussions exclusives avec Vivendi pour trois semaines...

Les associations de consommateurs se sont aussi montrées assez critiques sur les possibles dérives qui pourraient subvenir suite à cette concentration, ayant encore en travers de la gorge certaines ententes entre les opérateurs qui avaient fait scandale avant l’arrivée de Free sur le secteur de la téléphonie. Cependant, si le choix de Numericable se confirmait, nous en resterions virtuellement à 4 opérateurs dans le domaine de la téléphonie : Orange, Bouygues Telecom, Free et Numericable. Un petit clin d’œil à l'exception française, par rapport à la tendance européenne sur des rapprochements entre opérateurs...