Oh drame ! Netflix veut mettre fin au partage de comptes entre amis

netflix-partage-comptes
21 octobre 2019 à 12h47
-

Si Netflix met sa menace à exécution, cela va faire l'effet du bombe. Le leader mondial de la vidéo en streaming envisage sérieusement de mettre fin au partage de compte entre amis. Une pratique interdite mais tolérée par Netflix et donc extrêmement répandue.

Netflix veut interdire le partage de comptes entre amis

Le sujet est potentiellement explosif. C'est pourquoi les mots de Greg Peters, directeur des produits chez Netflix  sont minutieusement choisis : "Nous continuons à surveiller cela, nous observons ce qui se passe et nous verrons si nous prenons des mesures pour limiter cela  sans froisser nos utilisateurs". "Cela", cela, c'est le partage de compte entre amis. Et, dans l'entretien qu'il a accordé à The Daily Dot, un média 100% digital sur la culture de l'Internet et la vie sur le web, il semblerait que Netflix veuille y mettre fin.

Cette pratique est interdite. Le partage de comptes en amis représente une violation des conditions d'utilisation de la plateforme : "Le service Netflix, ainsi que tout contenu regardé parla plateforme , est réservé à un usage uniquement personnel et non-commercial et ne doit pas être partagé avec des personnes extérieurs à votre foyer".

Néanmoins, Netflix n'a jamais réellement lutté contre les tricheurs. Par certaines déclarations de Reed Hastings, le patron de la firme de Los Gatos, elle les a même encouragés à faire du partage de connexion. En effet, en 2016, à l'occasion du CES, il déclarait que c'était quelque chose de "positif" et que Netflix "ador[ait] les gens qui partagent Netflix. 

Impossible de la savoir. Ce que l'on sait, en revanche, c'est que partager un compte Netflix est largement répandu. Plus que ça, c'est même devenu un sport national, au moins en France. Selon un rapport rendu mi-octobre par Médiamétrie, 90% des abonnés français feraient du partage de comptes entre amis. Le rapport indique de deux millions de Français partagent leur compte en dehors du cercle familial. Dès lors, il est facile de comprendre que cette nouvelle, si elle venait à se confirmer, mettrait le feu aux poudres.

Netflix, leader de la vidéo en streaming

Comment Netflix veut lutter contre le partage de comptes entre amis

Si Netflix a toléré le partage de connexion pendant longtemps, c'est parce que Reed Hastings était persuadé, semble-t-il, que cette pratique permettait de recruter, in fine, de nouveaux abonnés. Seulement, il semblerait, selon les estimations de CordCutting annoncées en mars, il semblerait qu'elle soit plutôt responsable d'une perte estimée à deux milliards d'euros par an. Un manque à gagner qui permettrait à Netflix de gonfler ses chiffres.

Netflix aurait donc décidé d'y mettre fin. En tout cas, les déclarations de Greg Peters interviennent en effet dans un contexte particulier. La pression sur Netflix se fait de plus en plus forte. La guerre du streaming ne va pas tarder avec les arrivées d'Apple TV+, le 1er novembre, et de Disney+, le 12 novembre. Ce dernier service de vidéo en streaming a d'ailleurs clairement annoncé qu'il ne permettrait pas aux utilisateurs de partager leur compte.

Seulement, comment faire ? Netflix ne le sait pas encore. "Nous n'avons pas l'intention de faire de grande annonce, concernant une nouvelle façon de procéder pour le moment." Cette déclaration de Greg Peters témoigne autant d'une volonté de "ne pas froisser les utilisateurs", par peur de perdre des abonnés, que du manque de solutions actuelles de la part de Netflix pour lutter contre cette pratique.

Netflix limite déjà le nombre d'appareils sur lesquels un compte peut être utilisé simultanément. Néanmoins, le procédé permet encore à plusieurs personnes ne vivant pas sous le même toit de partager un abonnement pour limiter le coût. Pour mettre fin au phénomène, Netflix pourrait par exemple se baser sur les adresses IP et limiter le nombre de terminaux associés à un même compte. Ainsi, un utilisateur souhaitant accéder à Netflix avec un support que ne serait pas enregistré sur un compte serait bloqué. Ou alors, le service de SVOD pourrait se baser sur un système de restriction basée sur la localisation des utilisateurs.