Rachat de Bouygues Telecom par Orange : la dernière ligne droite ou le mur ?

15 février 2016 à 16h02
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h35 -

Depuis plusieurs semaines, le rachat potentiel de Bouygues Telecom par Orange, avec une répartition des clients, activités et des actifs entre les opérateurs est le sujet de ce début d'année. Plusieurs médias font état d'avancées majeures sur le dossier..

Alors qu'il y a encore une semaine les choses semblaient bloquées sur le sujet complexe du rachat de Bouygues Telecom par Orange, il semblerait bien que les choses se soient accélérées, notamment depuis ce weekend. Plusieurs médias comme le Figaro, le Journal du Dimanche ou encore Le monde, semblent avoir des informations sur de réels progrès, entre Orange et Bouygues Telecom, mais également avec la nécessaire intervention des autres opérateurs, majoritairement Free et SFR, pour se partager certains des actifs ou des activités de la branche Télécom du groupe Bouygues. Si certains espèrent bien des annonces dès demain, mardi 16 février, à l'occasion de la publication des résultats d'Orange, il semble plus probable qu'il faille attendre encore quelques jours, voire une à deux semaines, pour régler les derniers points de blocages, a priori du fait essentiellement du gouvernement !

Un accord imminent entre Orange et Bouygues selon le JDD

C'est un article du Figaro, puis du Journal du Dimanche qui a mis le feu au poudre ce weekend, avec selon les informations de ces derniers : une annonce d'un accord préalable, notamment avec Free et SFR sur ce qui est du partage des actifs de la filiale mobile de Bouygues, qui pourrait se faire dès demain. Depuis plusieurs semaines, Stéphane Richard répète que la décision a pour date butoir fin février, début mars, afin de rapidement trouver une solution, notamment par respect des salariés de Bouygues Telecom dans une situation d'attente très compliquée. De son côté, Orange a démenti qu'un quelconque accord ait été arrêté…

La decision dès mardi 16 février ?



Comment se passerait le démantèlement de Bouygues Telecom ?

S'il faudra évidemment la validation de l'ARCEP et du gouvernement, ce dernier étant actionnaire d'Orange, de nombreux points bloquants demeuraient, concernant les règles de la concurrence, le respect des engagements de déploiement des réseaux numériques sur le territoire, le risque de licenciements massifs et de disparition des boutiques et bureaux de l'opérateur télécom…
Selon les informations du JDD, du Figaro et d'autres médias, Free Mobile et SFR auraient quasiment trouvé un accord avec notamment :

  • Entre 2 et 3,5 milliards d'euros de Free (la fourchette est large selon les sources) pour reprendre le gros des fréquences de Bouygues Telecom, ce qui permettrait à l'opérateur de rattraper son retard de couverture du territoire, notamment en 4G. Seraient aussi repris une bonne partie des 550 boutiques Bouygues Telecom et des 3000 employés. Free récupérerait aussi une partie des clients mobiles et fixe.
  • Pour SFR, là aussi, il serait question de récupérer des clients mobiles (plutôt à priori sur la gamme B&YOU) et fixes. Le Journal du Dimanche avance le chiffre de 2,5 milliards d'euros qui seraient investis de la part de SFR.
  • Orange garderait 2 millions de clients Bouygues Telecom 'haut de gamme '(Sensation).
  • De nombreuses questions demeurent en suspens sur ce deal à 10 milliards d'euros. Même si cet accord est annoncé demain, à voir notamment ce qui se passera sur l'éventuel intérêt d'autres opérateurs comme Corioilis que l'on pressentait par exemple il y a quelques semaines pour reprendre le parc d'abonnés professionnels de Bouygues Telecom ou encore sur la répartition exacte des clients actuels. Idem, sur la participation que garderait le gouvernement, qui de 23% actuellement ne semble pas vouloir descendre en dessous de 20%. Pour rappel, Bouygues Telecom représente aujourd'hui environ 12 millions de clients mobile, fixe et entreprises…

    Promo B&You pour ses clients