Au coeur d'Orange Business Services...

16 janvier 2008 à 17h55
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h53 -

A une poignée de kilomètres des locaux d'Ariase, chez Orange, 200 ingénieurs et techniciens chouchoutent 800 clients... Là commence le royaume d'Orange Pro...PME, PMI, administrations ou même grands groupes internationaux, nombreux sont ceux qui ont confié la gestion de leur réseau à Orange Business Services, la filiale du groupe France Telecom.

On pénètre dans leurs locaux comme dans un sanctuaire, tant les enjeux peuvent être importants. En effet, là, sont traités des flux d'information critiques : les appels de vérification des cartes bleues pour des chaînes de distribution, par exemple... On imagine ce qu'engendrerait, en cette période de soldes, une panne du paiement par carte en pleine heure de pointe !

Bien entendu, les sas se suivent, avec parfois des tests de détection biométrique. Dans certaines pièces, il faut carrément remplir un formulaire, où sont consignés heure d'entrée, de sortie, objectif de la visite et autres renseignements critiques au maintien de la sécurité.

Si l'ambiance est celle d'un call-center, avec des personnes parlant en français ou en anglais... les réseaux ne s'arrêtant pas aux frontières... le langage y est résolument technique et les protections omniprésentes. La redondance des équipements et le rétablissement de service en quatre heures est, ici, presque une norme !

La grande tendance, c'est le passage à la voix sur IP. Pas uniquement par souci d'économie sur les coûts de communication, mais aussi et surtout afin de pouvoir lier le "coup de fil" à des applications logicielles. Ainsi, en recevant un appel, un commercial pourra-t-il voir apparaître instantanément sur son écran ce qu'il doit savoir à propos de ce numéro... Par exemple, au hasard, si la personne a déjà téléphoné et quel avait été le résultat de la dernière conversation ! Aujourd'hui, plus de 60% du trafic téléphonique passe par l'IP...

La prochaine étape : le développement des réseaux entre machines. Sans l'intervention de quiconque, et sous la surveillance vigilante des techniciens d'Orange, les machines s'échangent des fichiers.