L'opérateur alternatif Orange porte plainte !

4 septembre 2008 à 21h48
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h50 -

En Espagne, Orange conteste une décision de l'ARCEP locale, qu'il juge trop favorable aux intérêts de Telefónica, l'opérateur historique.Sur le marché de l'ADSL espagnol, Orange est encore un petit poucet, avec un peu moins d'un quart du marché de l'ADSL et une médaille de bronze au compteur.

Clairement, sa politique agressive tant côté téléphonie fixe que côté ADSL sont efficaces et amènent une clientèle. Cependant, les chiffres n'y sont, pas encore très brillants.

Après avoir avalé Ya, filiale dont Deutsche Telekom voulait se défaire, Orange est cependant devenu un acteur important et devrait se trouver en position de réaliser des économies d'échelle nécessaires à sa rentabilité.

Le champion français voit donc d'un très mauvais oeil la création prévue d'un réseau de fibre optique par Telefónica.

La raison de cette bronca ? La Comision del Mercado de Telecomunicaciones a décidé de laisser Telefónica libre de fixer les conditions d'accès à ce réseau pour les autres opérateurs... voire de ne pas permettre d'accès du tout.

La CMT est l'équivalent espagnol de notre ARCEP. Dans ce cadre, cette instance décide des modalités de dégroupage en Espagne. La CMT fixe notamment les tarifs d'accès à la boucle locale, en fonction des coûts de création et de maintenance, afin de rendre le marché plus concurrentiel.

La CMT justifie sa décision de ne pas imposer un tel modèle économique basé sur les coûts sur le nouveau réseau de fibre de Telefónica, par le fait que ce dernier ne serait pas incité à réaliser des investissements, sachant qu'il ne pourra pas profiter pleinement du résultat de ses efforts.

La fibre optique étant un énorme progrès par rapport à l'ADSL, come pourront en témoigner les abonnés à Numericable et aux offres optiques de Free, Neuf et Orange, la commission a apparemment largement muri le sujet.

En tout cas, suffisamment pour, avec cette décision, renverser un avis intermédiaire inverse... qui montre bien que le débat est réel et que cette décision est particulièrement délicate.

Le 16 Septembre, Telefónica pourra donc proposer ses nouveaux services, avec un accès à 30 Megas.