Orange fixe son cap pour les 5 prochaines années

17 mars 2015 à 15h33
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h38 -

Stéphane Richard, le PDG d'Orange, a présenté aujourd'hui les grandes orientations stratégiques du groupe pour la période 2015-2020. Objectif : améliorer l'expérience client et généraliser le très haut débit.Exit le plan "Conquêtes 2015", bonjour au plan "Essentiels 2020" ! Comme tous les 5 ans, Orange présente sa vision du marché, ses ambitions et les leviers stratégiques qu'il compte actionner pour croître sur un marché des télécoms en pleine mutation. sous la nef du Grand Palais, Stéphane Richard a rappelé qu'il souhaitait que les "clients [Orange] profitent en toute confiance de la révolution numérique, avec une qualité de service exemplaire dans tous les lieux qui comptent pour eux". Parmi les grands axes de développement présentés par Stéphane Richard, nous en avons retenu 3 principaux :

- l'accélération du déploiement des réseaux très haut débit fixe et mobile
- la transformation de la relation client
- la diversification des activités (objets connectés, paiement mobile...)

20 millions de logements fibrés en France d'ici 2022
Déjà leader sur le marché de la fibre optique jusqu'au domicile avec plus de 500 000 abonnés et 3.6 millions de foyers raccordés, Orange compte multiplier par trois ses investissements dans la fibre d’ici à 2020. Concrètement, le nombre de logements éligibles à la fibre sera multiplié par trois d'ici 2018 (12 millions de prises). En 2022, Orange devrait disposer d'un parc de 20 millions de logements FTTH soit 2/3 des logements en France. Stéphane Richard estime que le "parc de logements fibrés jusqu'à l'abonné (FTTH) sera plus important que le parc de logements câblés d'ici 2018".

Du côté du mobile, Orange souhaite disposer en 2018 d’une couverture 4G supérieure à 95% dans les pays européens où il est présent. Cela vaut bien entendu pour la France (74% actuellement) mais également pour la Pologne, l'Espagne ou encore la Roumanie par exemple. Parallèlement à la couverture, Orange se fixe l'objectif de tripler le débit data moyen par abonné d'ici fin 2018. Cette ambition dépendra naturellement de son patrimoine radio et donc de l'obtention de nouvelles fréquences telles que la bande des 700 Mhz dont les enchères sont annoncées pour la fin de l'année en France.

Orange Essentiels 2020

25 milliards d'objets connectés en 2020
Bien conscient que l' "Internet des Objets" n'en est qu'à ses balbutiements, Stéphane Richard entend diversifier les activités d'Orange et profiter des opportunités promises par ce nouveau marché. Comme l'a déjà révélé le Show Hello 2014, Orange s'intéresse de près à 3 secteurs en particulier : les objets connectés, le Big Data et le paiement mobile. sur le créneau des objets connectés et des services financiers sur mobile - 2 nouveaux métiers d'Orange - l'objectif est de franchir le cap du milliard d'euros de chiffre d'affaires d'ici 2018.

Pour y parvenir, Orange table sur le développement d'offres de services tels que Homelive dans le domaine de la maison connectée, mais également sur des partenariats dans d'autres secteurs comme la E-Santé par exemple. Rappelons qu'Orange propose par exemple sa plateformes de services POPS aux entreprises qui désirent commercialiser leurs propres offres. C'est par exemple le cas avec le bracelet connecté Quiksilver ou encore les vêtements connectés D-shirt.

Autre marché d'intérêt : le paiement mobile. A l'instar d'Apple ou de Google, Orange mise fortement sur l'intégration de services financiers sur les terminaux mobiles. En Afrique et au Moyen-Orient, Orange table sur un doublement de ses clients "Orange Money" (13 millions aujourd'hui).d'ici 2018. En Europe, Orange compte sur la généralisation du paiement sans contact via Orange Cash d'une part, et sur le développement de la banque sur mobile. "Orange a l'ambition de lancer une offre élargie de banque mobile sur ses trois plus grands marchés européens" (France, Pologne et Espagne) a précisé Stéphane Richard. Les banques comme CIC/Credit Mutuel disposent bien d'une offre mobile (CIC Mobile par exemple), pourquoi un opérateur ne pourrait-il pas devenir une banque après tout ?

20% des boutiques transformées en Smart Store
Pour se démarquer de la concurrence, Stéphane Richard compte "appréhender l’ensemble de ses activités par l’expérience et les usages de ses clients, en anticipant leurs attentes et en y répondant de manière personnalisée, ciblée et efficace". Parmi les mesures annoncées, citons notamment souhaite transformer ses boutiques en "concept stores" où tous les univers (maison, famille, santé, divertissement, travail...) seront abordés et mis en scène. Les clients pourront ainsi découvrir "in situ" les nouveaux matériels et services tels que les objets connectés que l'opérateur distribue.

Outre la digitalisation accrue de la relation client - Orange parle de "parcours physique-digital unifié" - l'opérateur lancera en 2016 des services First. A l'instar des services Carré Silver et Carré Gold de SFR, il s'agira de segmenter le service client en apportant un "plus" (installation à domicile, accès privilégié à des conseillers experts) aux abonnés qui paient une prestation "First".