En Bretagne, Orange pourrait bientôt ouvrir la fibre optique en zone rurale

15 septembre 2016 à 17h31
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h31 -

Après les villes de Rennes, Brest ou encore Lorient fibrées sur ses fonds propres, Orange lorgne sur les zones non denses prochainement raccordées sur le réseau d'initiative publique breton.

Alors que la fibre optique peine à arriver dans certains régions, la Bretagne fait office de bon élève dans le paysage Internet français. Porté essentiellement par Orange, le déploiement de la fibre concerne actuellement une vingtaine de villes (Rennes, Brest, Lorient, Vannes, Quimper, Saint Malo, Vitré, Fougères, Saint Brieuc...) où 330 000 logements sont raccordables (fibre dans la rue). Pierre Jacobs, directeur d'Orange pour la région Bretagne-Pays de La Loire, a annoncé que la couverture théorique passerait à 570 000 logements dès la fin de l'année prochaine.... soit 140 000 nouveaux foyers fibrés en 2017. A cette date, les équipes d'Orange auront alors réalisé plus de 70% de l'objectif fixé par l'opérateur, à savoir fibrer d'ici 2022 les 800 000 foyers vivant dans les zones d'initiative privée bretonnes.

Rennes entre dans la catégorie Zone Très Dense définie par l'ARCEP et qu'à ce titre, chaque opérateur y déploie son propre réseau FTTH. En revanche dans les autres grandes villes bretonnes situées en Zone Moyennement Dense, Orange déploie la fibre en co-investissement avec d'autres fournisseurs tels que Free, SFR et Bouygues Télécom. SFR est par exemple déjà présent à Quimper, Lorient et Vannes tandis que Free vient tout juste de démarrer la commercialisation de son offre Freebox Fibre en périphérie de Rennes.

140 000 nouveaux logements fibrés par Orange en 2017...et plus si affinités !

Parallèlement à ses propres déploiements, Orange a signé en début d'année un accord avec le syndicat Mixte Megalis pour exploiter et commercialiser le réseau Bretagne THD dans les zones non denses. A ce titre, Orange participera donc au plus gros réseau d’initiative publique qui concernera 1.2 million de foyers bretons qui seront fibrés à 100% d'ici 2030.

A l'instar des autres réseaux publics auxquels il prend part (Auvergne THD, Laval THD, Grand Dax THD....), Orange sera probablement le premier fournisseur d'accès à commercialiser des offres FTTH sur le nouveau réseau breton. Rappelons que les travaux de déploiement ont commencé depuis plusieurs mois et que les premiers abonnés sont attendus pour le début de l'année 2017. La première phase de raccordement concernera progressivement 73 000 prises réparties dans 32 plaques (une cinquantaine de communes). Rappelons que le réseau Bretagne THD est neutre et ouvert à tous les fournisseurs d'accès.

Déploiement de la fibre optique dans une rue en Bretagne

95% des bretons couverts en 4G d'ici 2018

Très présent sur la fibre en Bretagne, Orange est également l'opérateur le plus actif dans le déploiement des réseaux mobiles de nouvelle génération (4G LTE). Selon Pierre Jacobs, la Bretagne a particulièrement profité des investissements d'Orange dans le secteur. Le taux de couverture 4G de la population bretonne est ainsi passé de 70 à 87% entre 2015 et 2016. L'opérateur vise un objectif de 95% d'ici 2018.

L'extension de la couverture en zones rurales passe notamment par l'utilisation des fréquences 800 Mhz qui permettent de couvrir de larges zones avec peu d'antennes. Dans les zones urbaines et péri-urbaines, Orange mise désormais sur l'agrégation de deux voire trois fréquences 4G pour améliorer les débits dans les zones déjà couvertes. Avec la 4G+ LTE-Advanced, la vitesse théorique peut alors atteindre jusqu'à 300 Mbit/s depuis un smartphone compatible. Rappelons qu'une nouvelle fréquence 4G (la bande des 700 Mhz issu de la TNT) sera disponible en Bretagne à partir du 1er avril 2019.

Et que deviennent les communes bretonnes situées en zones blanches où ni les appels ni les SMS ne passent ? Selon Orange, les sites dont il a la charge dans le cadre du programme "Zones Blanches - Centre bourg" mis en place par l'ARCEP sont désormais tous équipés en 2G/3G. On citera notamment les communes de Saint Maugan, Ercé-en-Lamée, Saint-Just ou encore Saint-Georges-de-Chesné.