La fibre de Pau franchit le cap des 5000 abonnés

20 décembre 2007 à 18h29
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h54 -

Pau Broadband County vient de fêter son 5000ème abonné : l'occasion de faire le point sur une aventure peu ordinaire.La bulle internet des années 2000 à peine éclatée, en 2003, Pau lançait la première offre à Très Très Haut Débit de France. A cette époque, France Telecom (devenu Orange, depuis lors) réfléchissait à l'opportunité de proposer des offres allant jusqu'à 100Mbit/s pour les personnes habitant à moins de 300 mètres de ses centraux.

Jean-Michel Billaut, assez connu grâce à son blog, a été l'une des têtes pensantes ayant amené à une telle expérience, comparable à ce qui existe au Japon ou en Corée du Sud. Depuis, le coût de la pose de la fibre optique a énormément fondu et les infrastructures sont plus faciles à maintenir.

Ce n'est cependant que depuis deux ou trois ans que les firmes privées investissent le créneau, notamment dans l'incontournable Paris. Pau, l'espace de quelques années, aura donc été en avance sur son temps... Tout comme Velizy l'avait été pour le minitel.

Il y a presque deux ans, dans l'une de nos anciennes news, nous évoquions les 3000 abonnés à la fibre optique à Pau. En un an, 2000 personnes se seront donc connectées. C'est un résultat inférieur au rythme de la pose de la fibre, puisque, initialement, le projet du PBC était que 1000 prises soient posées par mois.

5000 abonnés, c'est encore peu en comparaison des 90000 personnes de la ville et encore moins si l'on prend comme référence l'agglomération, à l'origine du financement du projet. Les petites entreprises initialement associées au projet (IPVset, Broadcast Avenue, W@lan et THD) ont d'ailleurs toutes, à ma connaissance, été rachetées ou disparu.