Contenus exclusifs : Vivendi contre-attaque Orange

13 février 2009 à 12h34
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h49 -

Canal+ et SFR, filiales du groupe Vivendi, contestent les exclusivités TV d'Orange et portent plainte pour "vente liée".La chaîne Canal+ et le fournisseur d'accès SFR viennent de déposer une plainte contre Orange devant l'Autorité de la Concurrence. Leur motivation ? Les deux sociétés affirment qu'Orange pratique la vente liée en obligeant les consommateurs à s'abonner à une offre Internet Triple Play pour profiter de certaines chaînes exclusives.

Canal+ et SFR, filiales du groupe Vivendi, contestent les exclusivités TV d'Orange et portent plainte pour "vente liée".Canal+ et SFR, filiales du groupe Vivendi, contestent les exclusivités TV d'Orange et portent plainte pour La chaîne Canal+ et le fournisseur d'accès SFR viennent de déposer une plainte contre Orange devant l'Autorité de la Concurrence. Leur motivation ? Les deux sociétés affirment qu'Orange pratique la vente liée en obligeant les consommateurs à s'abonner à une offre Internet Triple Play pour profiter de certaines chaînes exclusives.

Le groupe Vivendi vise particulièrement la chaîne Orange Sport (anciennement Orange Foot) et le bouquet Orange Cinéma Séries qui propose 5 chaînes "premium" aux clients Orange.

Bertrand Méhault, PDG de Canal+, conteste non seulement la "vente liée" mais également les conséquences de l'arrivée d'Orange sur le marché des contenus. Dans un entretien accordé au journal La Tribune, il déclare qu'"Orange cherche à favoriser l'acquisition d'abonnés ADSL par des contenus sur lesquels son intervention génère une inflation de prix artificielle".

Le PDG de Canal+ craint en effet que la présence d'un poids-lourd comme Orange profite aux ayant-droits et oblige la chaîne cryptée à surenchérir pour garder la main sur certains contenus. En 2005, Canal+ avait dû sortir le chèquier pour ne pas que la chaîne concurrente TPS (rachetée depuis par Canal) s'empare de la Ligue 1 de Football.