L'ambitieux plan numérique de la Haute-Marne

17 mai 2010 à 16h31
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h46 -

La première phase du plan de couverture Internet du Conseil Général de la Haute-Marne sera prochainement lancé. L'objectif : réduire la fracture numérique et préparer l'arrivée de la fibre.Au début du mois de mai, le premier NRA Zone d'Ombre du département de la Haute-Marne a été inauguré dans la base aérienne de Saint-Dizier (BA 113). En plus de fournir du haut-débit aux 450 logements de la base jusqu'ici inéligibles à l'ADSL, ce nouvel équipement constitue la première pierre de l'ambitieux projet Haute-Marne Numérique que le CG52 a voté en octobre 2009.

Sur la période 2010-2015, le Conseil Général a décidé de débloquer une enveloppe globale de 40 millions d'euros pour améliorer la couverture haut-débit du département. Comme de nombreuses autres collectivités locales, la Haute-Marne se saisit de la compétence d'aménagement numérique de son territoire. Particularité intéressante : le CG52 ne se cantonne pas à couvrir les zones blanches, il prévoit la montée en débit, la généralisation du dégroupage, de la TV par ADSL, et à terme, de la fibre optique jusqu'au domicile.

Quelles sont les grandes lignes du plan Haute Marne Numérique ? La principale mesure concerne la construction de 88 NRA-ZO qui rendront éligibles à l'ADSL près de 4 000 lignes téléphoniques, et amélioreront les débits de milliers de connexions actuellement en "moyen-débit" (512Kbits-2Mbits). Les NRA Zone d'Ombre de Haute-Marne seront tous reliés à un réseau de collecte en fibre optique. Ils seront ainsi compatibles avec la TV par ADSL, l'ADSL2+ jusqu'à 20Mbits et le dégroupage si les opérateurs alternatifs souhaitent installer leurs DSLAM.

Une boucle départementale de 1000 km de fibre optique desservira tous les centraux téléphoniques de Haute-Marne. Outre les 88 NRA-ZO évoqués précédemment, les 44 NRA uniquement équipés en ADSL et bridés à 2Mbits/seconde seront également fibrés pour assurer des débits ADSL2+ jusqu'à 20Mbits.

Le Conseil Général compte faire d'une pierre trois coups ! Le premier objectif est bien entendu de fournir l'ADSL à près de 100% des foyers du département. Plus de 90% des lignes actuellement inéligibles seront enfin compatibles avec le haut débit. Moins de 300 foyers devront se tourner vers les alternatives telles que le satellite ou le WiFi.

Le second objectif consiste à généraliser la montée en débit et le Triple Play. Le CG52 s'engage ainsi à passer la part des lignes compatibles avec un débit supérieur à 8Mbits/seconde de 67 à 90%. La proportion de lignes éligibles avec la TV sur IP bondira de 33 à 90%. Parallèlement, le Conseil Général souhaite favoriser le dégroupage avec un objectif ambitieux de 90% des lignes raccordées à un central téléphonique au moins équipé par un opérateur alternatif. Actuellement, seuls les NRA de Chaumont (SFR/Free), Saint-Dizier (SFR) et Langres (SFR/Free) sont dégroupés.

Le troisième axe du plan "Haute-Marne numérique" concerne le très haut-débit. En faisant le choix de fibrer 88 sous-répartiteurs et de tirer 1000 km de fibre optique, le CG52 prévoit qu'une commune sur deux dispose d'un "point fibre" pour préparer la desserte optique jusqu'au domicile (FTTH). La capacité des liens optiques créés par le CG sera dimensionnée à cet effet.

Dans le cadre des projets de l'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), 3000 logements sociaux de Haute-Marne pourraient également être fibrés. Enfin, le CG52 veut sensibiliser les communes en les incitant par exemple à poser des fourreaux lorsque des travaux de génie civil (enfouissement de réseaux, rénovation des chaussées....) sont prévus.