Axione déploiera le réseau des Hautes-Pyrénées

4 février 2010 à 16h10
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h47 -

Le Conseil Général des Hautes-Pyrénées a attribué au groupement Axione-ETDE-Barclays le marché du réseau haut débit départemental.Lors d'un vote soumis à l'assemblée départementale, le partenariat public privé (ppp) concernant la construction et l'exploitation du réseau haut débit des Hautes Pyrénées a été remporté par Axione/ETDE (filiale de Bouygues) aux dépens de France Télécom. Les autres dossiers déposés par LD collectivités, Sogetrel, et Altitude avaient déjà été éliminés de la compétition.

Portant sur 22 ans, le contrat passé entre le CG65 et Axione prévoit une couverture haut-débit de 2Mbits par seconde au minimum "partout et pour tout le monde" comme le résume Josette Durrieu, le présidente du CG65.

Techniquement, Axione-ETDE s'engage à réaliser une dorsale de 360 kilomètres de fibre optique qui desservira 112 000 des 122500 lignes téléphoniques du département. Les 80 noeuds de raccordement des Haute-Pyrenées devraient donc être tous dégroupés par Axione. Plus de 130 sites d'intérêt public (collèges, lycées, hôpitaux, ZAC...à seront éligibles aux offres de fibre optique (FTTx) permettant de fournir des débits de 100 Mbits.

En complément du réseau filaire, qui ne couvre pas suffisamment les nombreuses zones blanches de ce département rural, Axione prévoit l'installation de stations Wimax. Le nombre de relais n'a pas été communiqué mais il devrait être massif puisque 7,3% des lignes téléphoniques (soit 9000 foyers) seraient concernés par la couverture hertzienne. Environ 1500 foyers ne seront ni couverts par l'ADSL ni par le WiMax et devront se rabattre sur une solution satellite.

Tout comme il le fait déjà dans le Maine-et-Loire (réseau Melisa), dans la Sarthe (Sartel) ou dans l'Ardêche et la Drôme (ADN), Axione endossera le rôle d'opérateur d'opérateurs. Le réseau sera donc neutre et accessible à l'ensemble des fournisseurs d'accès qui souhaitent commercialiser leurs offres en louant les infrastructures départementales. A ce titre, on peut donc s'attendre à ce que le nombre de NRA dégroupés par Free, SFR, Bouygues ou Completel augmente dans les prochains mois. A l'heure actuelle, seuls 9 centraux dont celui de Tarbes et de Lourdes (les mauvaises langues parlent de miracle !) sont équipés.