Rachat d'Alice : qui et à quel prix ?

9 janvier 2008 à 17h19
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h54 -

La cession éventuelle d'Alice pourrait définitivement creuser l'écart entre certains fournisseurs d'accès.Contrairement aux précédentes rumeurs, aucun démenti n'est venu s'opposer aux informations qui circulent depuis le début de la semaine sur la possible mise en vente d'Alice. Mais qui est réellement susceptible de racheter la filiale de Telecom Italia et à quel prix ?

La première estimation calculée sur la base de la vente de Club Internet tourne autour de 650 millions d'euros. Mais d'autres chiffres circulent. Il semblerait que Telecom Italia valorise Alice à plus d'un milliard d'euros (infrastructures, abonnés, etc...). Des analystes parlent, quant à eux, plutôt d'un prix de 550 millions.

Pourquoi autant de différence ? Certains spécialistes du secteur estiment qu'Alice est pénalisé par les pertes enregistrées. En 2007, Alice annonçait un EBITDA négatif de 51 millions d'euros pour les 9 premiers mois de l'année. Mais à l'inverse, le prix de vente pourrait aussi augmenter en fonction de l'importance stratégique que les FAI interessés accordent aux 6% de parts de marché d'Alice.

En cas d'acquisition, Free porterait sa part de marché à 26% contre un peu plus de 19,5% aujourd'hui. Néanmoins, Iliad n'a jamais trop emprunté la stratégie de croissance externe, et doit aussi préserver ses ressources pour la licence 3G et la fibre optique.

De son côté, Neuf Cegetel semble "favori" au vu des rachats successifs de Cegetel, des activités ADSL d'AOL, de Club Internet et d'Erenis. Le taux de pénétration de Neuf Cegetel+Alice serait alors de 30%, de quoi rivaliser avec Orange. Mais le groupe télécom est lui même en pleine absorption par l'opérateur mobile SFR.