READSL : le point en chiffres

27 février 2006 à 17h15
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 19h06 -

Bilan chiffré du déploiement du READSL à la fin février 2006.France Telecom annonçait depuis novembre dernier l'ouverture du service READSL sur de nombreux répartiteurs au 1er mars 2006. Nous avions bien prévenu les internautes concernés de ne pas prendre cette date très au sérieux. En fait, France Telecom ne respecte pas ses dates butoir pour le READSL, mais effectue par contre des ouvertures anticipées chaque semaine. On avance donc, mais pas aussi vite qu'annoncé, et surtout les internautes se plaignent de l'absence totale de communication de France Telecom sur le sujet, réclamant plus de transparence. Les internautes en attente du READSL qui ont effectué un test d'éligibilité ADSL sur notre site ont vu depuis quelques jours la date du 1er mars 2006 remplacée par celle du 3 avril 2006 pour l'ouverture commerciale du READSL dans leur zone. Une déception donc, mais à laquelle tout le monde s'attendait. Cependant, tout n'est pas si négatif. En effet, depuis le 31 octobre 2005, date du précédent report avec une date reportée alors au 1er mars 2006, le nombre d'ouvertures READSL effectué par France Telecom a été conséquent (2900 nouvelles ouvertures selon les chiffres de France Telecom). Ces ouvertures se sont faites de manière irrégulière, avec notamment une forte accélération depuis début février, peut-être pour essayer de limiter le retard à l'approche de l'échéance du 1er mars. Le graphique ci-dessous montre que pour plus d'un cas sur deux, les NRA (Noeud Raccordement Abonné) pour lesquels France Telecom annonçait le READSL au 1er mars 2006 ont bénéficié d'une ouverture anticipée de ce service. Les autres ont comme nouvelle prévision le 3 avril 2006, et on peut penser que d'ici cette nouvelle date butoir nombre d'entre eux auront accédé à cette technologie. Rappelons qu'une ouverture massive du service READSL sur de nombreux NRA était prévue par France Telecom au 1er septembre 2005. Cette date a été reportée au 1er novembre 2005 puis au 1er mars 2006. Ce nouveau report agace donc très légitimement ceux qui subissent des reports depuis plus de 6 mois et désespèrent de pouvoir un jour en finir avec le bas débit, chaque jour plus pénalisant. Cependant, alors que précédemment nous nous faisions l'écho du mécontentement des internautes en demandant à France Telecom d'être plus transparent et d'accélérer son déploiement, force est d'avouer que l'on avance maintenant assez vite. Espérons que cela se poursuive dans les semaines à venir car nous ne pourrons être satisfait que lorsque tous les NRA délivrant l'ADSL seront compatibles avec le READSL. Quant à la transparence, il n'y a pas d'amélioration malheureusement. Un autre chantier en cours est l'expérimentation du READSL sur des lignes plus affaiblies encore (de 78dB à 80dB), la limite actuelle étant de 78dB depuis décembre 2005. Le passage de 75dB à 78dB, là encore dans la plus grande discrétion, fut une bonne nouvelle pour des dizaines de milliers d'internautes qui ont enfin pu accéder au haut débit. Enfin, n'oublions pas que le déploiement de l'ADSL sur tout le territoire n'est pas encore terminé puisqu'il reste près de 3000 NRA ne pouvant pas encore en bénéficier - et donc a fortiori privés de READSL.