Un 1er bilan sur la nouvelle politique de l'emploi d'Orange

12 octobre 2010 à 15h32
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h45 -

Pour assurer sa croissance, Orange cherche 10 000 collaborateurs d'ici 2012. Les recrutements ont déjà commencé depuis le début de l'année, notamment dans l'Ouest.A l'occasion d'une conférence de presse, Ariase s'est entretenu avec Jean-Paul Portron (directeur territorial Ouest d'Orange) pour faire le point sur la politique de recrutement de l'opérateur en Bretagne et plus généralement en France.

Dans le cadre du plan "Conquête 2015" de Stéphane Richard (PDG d'Orange), l'opérateur parie sur les recrutements pour attirer les compétences, mais aussi rajeunir et diversifier ses équipes.

Concrètement, cette politique de recrutement se traduit par l'embauche de 3500 salariés en France sur l'année 2010 dont 350 salariés en CDI pour la Bretagne et les Pays de La Loire.

"L'un de nos objectifs est de faciliter le transfert de compétences entre les employés expérimentés [proche de l'âge la retraite] et les plus jeunes qui démarrent leur vie professionnelle" souligne Jean Paul Portron. La moyenne d'âge élevée des salariés d'Orange (supérieure à 45 ans voire même 50 ans pour les techniciens d'intervention) oblige en effet l'opérateur à affiner la gestion prévisionnelle de ses ressources humaines.

Pour constituer ses futures équipes, l'opérateur mise particulièrement sur les contrats "pro" dont 30% seront embauchés par Orange une fois leurs études achevées. A Rennes, Orange vient ainsi de signer une convention d'alternance avec le lycée Coëtlogon.

Ce partenariat vise à créer un nouveau cursus dédié aux interventions sur la "boucle locale" sur laquelle transitent les 35 millions de lignes téléphoniques du réseau France Télécom. Pour le directeur territorial Ouest d'Orange, il s'agit de "nourrir les filières d'apprentissage et de faire découvrir les métiers de France Télécom".

Et ces métiers sont très nombreux compte tenu des activités variées de l'opérateur. La moitié des recrutements concerne des profils techniques dans le domaine de l'intervention sur site, de la construction des réseaux, et du support.

30% des embauches sont liées aux métiers de la relation client (centres d'appels, boutiques, force de vente...), tandis que les 20% restants sont réservés aux ingénieurs qui intègrent les Orange Labs.

En Bretagne, Orange devrait être le recruteur n°1 cette année. Outre le remplacement des départs en retraite, l'opérateur embauche également pour renforcer sa position sur de nouveaux marchés tels que la fibre optique (déploiements FTTH à Rennes et Brest) ou encore le cloud computing. D'ici 2012, près de 700 postes seront à pourvoir dans les régions Bretagne et Pays de La Loire.