Une rentrée en demi-teinte pour Numericable ?

4 septembre 2008 à 18h27
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h50 -

Les nouveautés n'ont pas manqué pour Numericable en 2008. Mais, le cablo-opérateur a encore du pain sur la planche selon son nouveau PDG, Pierre Danon.La Puissance Fibre est indéniablement en marche. La modernisation technique de Numericable, c'est à dire le passage d'un réseau HFC (câble coaxial) vers un réseau FTTLa (fibre optique jusqu'à l'immeuble puis câble coaxial), a permis au cablo-opérateur de reprendre en partie la main sur sa qualité de service.

Les débits ont été renforcés pour atteindre jusqu'à 100 Mbits dans les zones fibrées, et surtout la fiabilité des connexions aurait été améliorée. Aux côtés des classiques forfaits de télévision et de haut débit, Numericable s'est lancé en 2008 dans la vidéo à la demande, mais également dans la téléphonie mobile.

Mais tout n'est pas rose pour autant. Et ce n'est moi qui le dit, mais le nouveau PDG de Numericable lui-même. Pierre Danon a ainsi déclaré que "le service clients est passé d'un état catastrophioque à une situation pas très bonne". On est malade mais on se soigne, en quelque sorte.

Pierre Danon explique que les téléconseillers Numericable vont bénéficier d'un nouveau plan de formation. Le réseau de boutiques Numericable sera également étendu pour accueillir physiquement les abonnés. De 60 à 100 d'ici la fin de l'année et de 100 à 140 boutiques en 2009 précise le PDG.

Fort de ses expériences chez British Telecom et l'opérateur danois TDC, Pierre Danon ambitionne de transformer Numericable-Completel en un géant câblé européen. Certains problèmes qui ont, ou qui impactent toujours Numericable, sont en partie dus à l'hétérogénité des réseaux câblés UPC et Noos que Numericable a absorbé ces dernières années.