Bouygues Télécom gagne 70 000 abonnés Internet mais...

29 août 2012 à 16h39
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h43 -

... perd parallèlement 71 000 clients dans la téléphonie mobile. Focus sur les résultats de Bouygues au second trimestre.La publication du bilan semestriel du groupe Bouygues est l'occasion de revenir sur les résultats de Bouygues Télécom entre le 1er avril et le 30 juin dernier.

Au second trimestre, Bouygues Télécom a gagné 70 000 nouveaux abonnés Bbox. Le fournisseur d'accès fait logiquement moins bien qu'au premier trimestre (période de plus forte activité avec 88 000 nouveaux clients). Mais, sa performance commerciale est également moins bonne par rapport à Orange par exemple.

Les ventes Bbox progressent moins vite qu'en 2011
Au 30 juin, la base de clients Bbox ADSL et Fibre s'établit désormais à 1,4 million, sans compter les 300 000 abonnés Dartybox qui seront ajoutés au prochain trimestre.

Concernant son activité haut débit, Bouygues Télécom mise sur sa nouvelle gamme Bbox Sensation - lancée le 18 juin dernier - pour séduire les abonnés des concurrents et fidéliser ses propres clients. Rappelons que les offres Bbox Sensation sont désormais les seuls forfaits que Bouygues propose sur le réseau très haut-débit loué à Numericable.

Pour booster ses recrutements au troisième trimestre, Bouygues Télécom propose d'ailleurs depuis quelques jours une promotion "1 offert" sur ses abonnements Bbox Sensation. La remise est d'ailleurs doublée (2 mois offerts donc) pour les nouveaux clients qui choisissent une formule Ideo regroupant une offre Sensation et un forfait mobile.

Le prépayé s'effondre et les nouveaux forfaits sont moins rentables
Si la croissance est toujours au rendez-vous sur le fixe, la division "mobile" de Bouygues continue de souffrir. Après un premier trimestre catastrophique liée à l'arrivée de Free Mobile, la base de clients mobiles de Bouygues s'est de nouveau contractée au second trimestre.

Au 30 juin, Bouygues comptait ainsi 71 000 abonnés mobiles en moins par rapport au 31 mars dernier. Certes, l'hémorragie a été considérablement ralentie (- 379 000 au 1er trimestre) mais elle n'est pas encore résorbée.

Comme chez Orange, c'est le secteur des cartes prépayées qui paie le plus lourd tribut (- 126 000 clients). Le marché des forfaits se porte mieux (+ 55 000) et compense ainsi partiellement les départs. La marque B&You - dont la principale offre est calquée sur le forfait Free Mobile - a visiblement également rempli son rôle de contre-feu.

199 000 nouveaux clients ont rejoint B&You au second trimestre. La marque "low cost" de Bouygues Télécom compte désormais 452 000 clients contre 367 000 pour Sosh, son pendant chez Orange. Rappelons que les offres B&You ont été lancées le 18 juillet 2011...trois mois avant Sosh (6 octobre).

Au-delà des résultats commerciaux qui montrent que la vague Free Mobile continue de faire des remous, ce sont les indicateurs financiers qui inquiètent les analystes.

Malgré une croissance soutenue des activités "Internet" (+40%), le chiffre d'affaires global de Bouygues Télécom - encore largement dominé par le mobile - est en net recul de 10% au second trimestre. Cette tendance semble s'amplifier puisqu'elle avait été limitée à -3% au cours des 3 premiers mois de l'année.

La profitabilité de Bouygues Télécom est également en forte baisse. Le résultat opérationnel du premier semestre 2012 tombe à 148 millions contre 331 millions à la même période en 2011. Une tendance qui explique sans doute le décrochage de l'action Bouygues qui perdait 8% à la Bourse de Paris à 15H ce mercredi.