SFR recrute 22 000 abonnés Internet...

30 août 2012 à 11h55
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h43 -

...mais perd 53 000 clients mobiles au second trimestre.Après Orange puis Bouygues Télécom hier, c'est au tour de Vivendi, la maison-mère de SFR, de publier ses résultats trimestriels.

Après un premier trimestre négatif - avec 25 000 abonnés ADSL en moins - SFR a redressé la barre au printemps. Entre le 1er avril et le 30 juin, la Box de SFR a séduit 22 000 nouveaux internautes (nets de résiliation). Bien qu'il n'a pas encore totalement effacé ses pertes de début d'année, SFR franchit au second trimestre le cap symbolique des 5 millions de clients ADSL et Fibre.

L'amélioration des recrutements s'explique par "la mise en œuvre du plan de relance commerciale" selon Vivendi. Début avril puis mi-juin, SFR avait lancé deux ventes flash pour dynamiser ses ventes. Le fournisseur d'acès réitère d'ailleurs l'opération actuellement en proposant son offre La Box de SFR à partir de 19.90€/mois pendant un an.

Contrairement aux précédentes publications, SFR n'a pas communiqué de chiffres sur sa base de clients Neufbox Evolution. En revanche, la marque au carré rouge se félicite du succès de ses offres Multi-Packs (Internet + mobile) qui comptent désormais 1.6 million de clients, soit 200 000 de plus qu'au premier trimestre.

Concernant la téléphonie mobile, SFR déclare avoir "renoué avec la croissance de son parc d’abonnés mobiles avec 122 000 abonnés net supplémentaires". Mais ce chiffre est en trompe-l'oeil puisqu'il est essentiellement lié aux bonnes performances des secteurs Entreprises et Machine To Machine.

D'ailleurs, la base globale de clients mobiles est annoncée à 20.790 millions au 30 juin contre 20.843 millions au 31 mars. SFR a donc bien perdu 53 000 clients mobiles au second trimestre. Sans le citer expressément, il semblerait que le secteur du prépayé a souffert puisque la part d'abonnés avec un forfait a progressé.

Comme pour Bouygues, SFR souffre donc moins commercialement qu'en début d'année mais les résultats financiers sont dans le rouge. Chiffre d'affaires et revenu moyen par abonné en baisse, profit en berne... la filiale SFR plombe partiellement le groupe Vivendi.

Un plan d'économies de 500 millions d'euros est annoncé. SFR a déjà commencé à réduire ses coûts opérationnels (réorganisation interne, optimisation du maillage de boutiques....). Plus inquiétant, l'opérateur annonce une réduction de ses investissements d'ici 2014, tout en précisant qu'il maintiendrait des volumes significatifs pour le déploiement de la 4G LTE.