ADSL : SFR/Neuf recrute 18000 abonnés

17 novembre 2008 à 13h08
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h50 -

Le recrutement de nouveaux abonnés haut débit SFR ralentit au troisième trimestre 2008 : sanction commerciale ou effet conjoncturel dû à l'intégration de Neuf Cegetel ?Le groupe Vivendi vient de publier ses résultats pour le troisième trimestre 2008, ainsi que ceux de sa filiale SFR. Entre le 30 juin et le 30 septembre 2008, l'activité "haut débit" de SFR a généré un chiffre d’affaires de 1,9 milliard d’euros en croissance de 2% par rapport à la même période en 2007 en base comparable.

SFR annonce un parc total de 3,73 millions d'abonnés auxquels il convient d'ajouter 55000 clients qui ont effectivement souscrit un abonnement ADSL mais dont la ligne n'était pas encore active. En comparant avec les résultats du second trimestre (3,767 millions d'abonnés), on peut en déduire que SFR aurait gagné 18 000 abonnés cet été.

Mis en relief avec les résultats commerciaux d'Orange et de Free qui ont respectivement gagné 240 000 et 141 000 internautes au troisième trimestre, les chiffres de SFR ont de quoi surprendre. La gamme haut débit de SFR (et donc de l'ensemble des fournisseurs d'accès du groupe Neuf Cegetel) aurait-elle moins séduit que les offres des concurrents ?

S'il est indéniable que les résultats de SFR sont moins bons, l'explication n'est sans doute pas à chercher du côté de l'offre elle-même mais est plutôt liée au contexte. Les chiffres du troisième trimestre tiennent en effet compte de l'intégration définitive de Neuf Cegetel, racheté cette année. Il est probable qu'un certain nombre d'abonnés Club Internet ait refusé de migrer (ou de valider les nouvelles conditions générales de vente) et donc rompu leur contrat.

Cette situation a engendré une double conséquence négative pour SFR. D'une part, des clients payés au prix fort lors des rachats ont résilié leur abonnement et n'ont pas été fidelisés. Et d'autre part, ces "churners" se sont logiquement tournés vers les deux principaux concurrents de SFR et ont ainsi contribué à renforcer les rangs d'Orange et de Free.