45000 nouveaux abonnés Bbox au 1er trimestre

15 mai 2013 à 11h36
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h42 -

Bouygues Télécom continue de recruter de nouveaux abonnés mais ses résultats financiers souffrent à cause du succès de Free Mobile et des forfaits mobiles "Low Cost" de manière générale.Après une fin d'année 2012 prometteuse, le ciel de Bouygues Télécom s'assombrit de nouveau. La publication des résultats du 1er trimestre de Bouygues indiquent un net ralentissement des recrutements dans le secteur de l'Internet fixe.

Avec une base d'abonnés Internet s'établissant à 1.891 million, Bouygues Télécom n'a séduit que 45 000 nouveaux abonnés Bbox ADSL et Fibre entre le 1er janvier et le 31 mars. Au cours des trimestres précédents, rappelons que Bouygues recrutait en moyenne deux fois plus.

Bouygues Télécom explique ce ralentissement de la croissance d'abonnés Bbox par une "concurrence accrue sur le segment des Box premium avec le lancement de la Livebox Play d'Orange".

Du côté du mobile, Bouygues estime avoir fait preuve d'une "bonne résistance commerciale dans un environnement concurrentiel extrêmement difficile". Par rapport au 4ème trimestre 2012, la base d'abonnés de l'opérateur a certes progressé (+ 20 000) mais la structure de sa clientèle pénalise sa rentabilité.

Le succès croissant des forfaits mobiles sans engagement se caractérise par la montée en puissance de B&You notamment. La filiale "low cost" de Bouygues Télécom a gagné 335 000 nouveaux clients en début d'année et compte désormais 1.413 million d'abonnés.

La part grandissante de B&You dans l'activité mobile de Bouygues Télécom pèse mécaniquement sur le revenu moyen par abonné, et logiquement sur le chiffre d'affaires et les résultats de l'opérateur. Par conséquent, Bouygues Télécom multiplie les économies et précise que "les mesures complémentaires décidées au premier trimestre 2013 pour poursuivre la transformation de Bouygues Telecom sont en cours de réalisation".